10 Octobre 2017

Maroc: Stroc Industrie voit sa perte nette s'accentuer au premier semestre

Sur les six premiers mois de 2017, la société Stroc Industrie, spécialisée dans la conception, la construction et la maintenance d'équipements et d'installations industrielles et métalliques, a accentué sa perte nette de 7,3 millions de dirhams (MDH) à -46,7 MDH.

Cette évolution intègre un résultat financier atténuant son déficit à -5,2 MDH, contre -10,4 MDH au S1 2016 (baisse des charges d'intérêts suite à l'allègement passif de la trésorerie ainsi que des dotations financières) et un résultat non courant qui aggrave son déficit de 8,6 MDH à -9,6 MDH, soulignent les analystes de BMCE Capital Bourse.

A fin juin 2017, rapporte la MAP, Stroc Industrie a poursuivi le déploiement de son plan de restructuration devant permettre à la société de sortir la tête de l'eau ainsi que d'alléger les pressions sur sa trésorerie, ont-ils relevé. Dans ces conditions, le chiffre d'affaires recule de 59,9% à 78,2 MDH.

Cette contre-performance s'explique par un choix de Stroc Industrie de réduire le niveau d'activité afin d'alléger les tensions qui pèsent sur sa trésorerie, indiquent les analystes financiers à l'occasion de la publication des résultats biannuels de la société cotée en Bourse.

Ils ont noté, à ce propos, que Stroc Industrie a livré au S1 2017 deux des 4 projets importants, consommateurs de besoin en fonds de roulement (BFR). Sur le plan opérationnel, le résultat d'exploitation affiche une dégradation, augmentant son déficit de 4,4 MDH à -31,5 MDH, et ce en dépit de la poursuite de la rationalisation des charges comme le démontre la baisse des charges opératoires de 60,1%.

Au niveau de son bilan, Stroc a procédé à la réévaluation de ses immobilisations corporelles pour un montant de 249 MDH, entraînant le passage au vert des fonds propres à 83,3 MDH, précise la même source. Le fonds de roulement (FR) ressort, quant à lui, en amélioration de 70,5 MDH (tout en demeurant négatif) par rapport à fin 2016 à -147,6 MDH suite essentiellement à l'obtention d'un crédit long terme, a-t-elle poursuivi.

De son côté, l'excédent en fonds de roulement (EFR) s'améliore de 17,4 MDH par rapport à décembre 2016 à 76,3 MDH, allégeant ainsi considérablement le déficit de la trésorerie nette de 164 MDH sur la période à -76,3 MDH, a-t-elle ajouté. Dans ces conditions, l'endettement net de Stroc Industrie progresse de 10% pour un gearing de 270% et une solvabilité compromise au vu des agrégats opérationnels négatifs.

En matière de perspectives, la société a entamé le second semestre avec un carnet de commandes de 450 MDH et devrait livrer en fin d'année les 2 grands projets restants consommateurs de BFR.

Maroc

Compétitions Interclubs - Génération Foot tire Misr Makassa (Egypte) et Mbour PC tombe sur RS Berkane (Maroc)

Les deux clubs sénégalais engagés en compétitions africaines, Génération Foot… Plus »

Copyright © 2017 Libération. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.