8 Octobre 2017

Maroc: Les Lions de l'Atlas envisagent désormais la qualification

Les Lions de l'Atlas ont pris une option pour la qualification au Mondial de Russie 2018 en venant à bout d'une équipe gabonaise curieusement amorphe. Et pourtant, le coach Camacho promettait de respecter la tradition et de quitter le Stade Mohamed VI avec un résultat positif.

Vouloir n'est pas toujours synonymie de pouvoir. Les Gabonais n'avaient pas les moyens (psychologiques) de leurs ambitions ce soir quand ils ont passé leur temps à errer sur la pelouse devant le regard médusé de la poignée de leurs fans perdus parmi les 65.000 supporters des Lions de l'Atlas.

Ceux-ci savaient que leur favori avait ce soir une chance de rompre avec le passé récent mais ne pouvaient soupçonner qu'ils pouvaient dominer de la sorte un adversaire disposant pourtant de gros calibre, pas des moindres, à commencer par Aubemayang.

Celui-ci n'a pas touché le ballon durant la première moitié de la partie, mis sous l'éteignoir d'une défense impitoyable. Il en était de même pour ses coéquipiers qui semblaient n'avoir pour souci que d'endiguer le raz de marée.

Le gardien Yves Bitseki Moto sauvait le ballon du but (27') avant de céder, dix minutes plus tard quand Khalid Boutayeb a dévié de la tête, dans les filets, un long ballon de Mbark Boussoufa (1-0, 38').

Tour à tour, Noureddine Amrabet et Hakim Ziyech dilapidèrent deux opportunités réelles. Le jeu restait presque à sens unique et finira par une seconde réalisation (2-0, 56'), œuvre encore de Boutayeb, le controversé avant-centre qui a retrouvé son instinct de buteur samedi soir.

Pas la moindre occasion pour les visiteurs qui défendaient comme ils pouvaient afin d'éviter la lessive. Mais la réalité du terrain a prévalu. Boutayeb reviendra pour signer le hat-trick, exploitant une bévue de la défense gabonaise, prise de panique (3-0, 72').

Echec et mat, les Marocains ont scellé la victoire et rien n'indiquait que le cours des débats pouvait s'inverser du moment que les Panthères sont restées cloitrées dans leur tanière. Seul le coach Camacho s'agitait sur le banc, après avoir épuisé les remplacements qui ne furent d'aucune utilité sinon celle de limiter les dégâts.

Par cette victoire, le Maroc a sensiblement augmenté ses chances d'aller en Russie après avoir repris la tête du groupe C (9 point +9), avec deux victoires et trois nuls, devant la Côte d'Ivoire (8 points +4). L'ultime confrontation Eléphants - Lions de l'Atlas vaudra de l'or.

Vingt ans après sa dernière apparition (France 1998), le Maroc rêve en grand d'une cinquième phase finale de Coupe du monde tandis que la Côte d'Ivoire envisage une quatrième qualification d'affilée.

Maroc

Rapport mi-figue mi-raisin de l'UE sur les droits de l'Homme au Maroc

Des progrès réalisés dans nombre de domaines mais la liberté d'expression, d'association et… Plus »

Copyright © 2017 Confederation of African Football. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.