9 Octobre 2017

Congo-Kinshasa: Coopération structurelle - Une délégation RD-congolaise à Washington

Les officiels séjournent sur le territoire américain pour participer aux assemblées annuelles du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale (BM). Selon le programme communiqué à la rédaction, les travaux s'étendront du 9 au 15 octobre.

Chaque année, les institutions de Bretton Woods organisent leurs assemblées générales à leur siège mondial, aux États-Unis d'Amérique. Pour la petite explication, il s'agit des rencontres annuelles des conseils des gouverneurs du FMI et de la BM. Comme à l'accoutumée, les participants sont venus de divers horizons.

Il y a les dirigeants du secteur public, en l'occurrence les banques centrales, les ministères des Finances et du Développement et du secteur privé. D'autres acteurs comme les représentants des organisations de la société civile et les experts issus essentiellement des milieux universitaires prennent également une part active à ces travaux.

Enjeux et défis de développement

Les thèmes évoqués tournent autour des grands dossiers mondiaux, dont la conjoncture économique mondiale actuellement morose, la lutte contre la pauvreté, le développement économique et enfin l'efficacité de l'aide internationale. Bien entendu, la liste n'est pas exhaustive.

Ce genre d'évènement a abouti parfois à des révélations. Il y a, par exemple, le fameux rapport conjoint de la Banque africaine de développement et de l'ONG Global Financial integrity qui a contribué à changer quelque peu l'image que l'on se fait de l'Afrique comme un continent éternellement assisté par la communauté internationale.

Selon le rapport, des capitaux situés dans la fourchette de 597 et 1400 milliards de dollars américains USD sont sortis de l'Afrique sur une période couvrant au moins trente ans, soit entre 1980 à 2009. Toutefois, au-delà des échanges, les assemblées annuelles ont donné lieu à plusieurs manifestations comme les séminaires, les zooms régionaux et autres conférences de presse.

Les sujets de prédilection abordés en marge des travaux sont liés au développement international, à l'économie mondiale et au système financier mondial. Pour cette année, les travaux se tiennent à Washington.

Participation de la RDC

Conduite par le ministre des Finances, Henri Yav Mulang, la délégation a quitté le territoire RD-congolais, depuis le 7 octobre, pour Washington aux États-Unis d'Amérique.

Elle est constituée, en dehors de l'argentier national, du gouverneur de la Banque centrale du Congo, Deo Gratias Mutombo, et du conseiller principal au Collège économique et financier du cabinet du président de la République, Firmin Koto Ey'Olanga.

Kinshasa compte profiter de l'occasion pour évoquer l'intérêt que le pays porte au nécessaire renforcement de la coopération surtout avec le FMI, dont il a d'ailleurs sollicité des appuis budgétaires sans obtenir de réponse positive, du moins pour l'instant.

Henri Yav Mulang va préconiser un renforcement des liens de coopération pour réduire le choc provoqué par la baisse des prix des matières premières sur l'économie nationale.

Congo-Kinshasa

La contribution des USA dans la lutte contre le Vih/SIDA en RDC

Avec un fort soutien bipartisan à travers de multiples administrations et congrès, le projet PEPFAR du… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.