9 Octobre 2017

Congo-Brazzaville: Tchiamba-Nzassi - Jean Marc Thystère Tchicaya pose la première pierre de l'école de Cayo centre et de Banga Cayo

La première pierre de réhabilitation et de construction de l'école primaire de Cayo centre et de Banga Cayo a été officiellement posée le dimanche 8 octobre par le ministre des hydrocarbures, Jean Marc Thistère Tchicaya .

Il était accompagné de Yolande Mikolélé et de Zia Liang Ping respectivement secrétaire générale du district de Tchiamba-Nzassi et président du conseil d'administration de la société pétrolière chinoise Wing Wah E&P S.A.U.

Ces travaux consistent à la construction de quatre salles de classe, d'un bureau du directeur de l'école, des logements des enseignants, des latrines à Cayo centre et à Banga Cayo la réhabilitation des trois salles de classe. Répondant aux questions de la presse sur le sens de ces travaux, le ministre Jean Marc Thistère Tchicaya a expliqué que ces travaux sont exécutés dans le cadre de la politique gouvernementale qui consiste à endosser quelques projets sociaux à des permis d'exploitation pétrolières.

Ces projets sont sélectionnés par une commission interministérielle. Les travaux sont financés par la société Wing Wah E&P S.A.U, filiale de la société chinoise Wing Wah petrochemical join stock campany limited. La société Wing Wah exploite le permis d'exploitation Banga Cayo issu du permis de recherche Cayo, en association avec la Société nationale des pétroles du Congo. « Aujourd'hui, l'une des principales priorités du gouvernement réside dans le renforcement de l'éducation. Ainsi, en collaboration avec le ministère l'Enseignement primaire, secondaire et de l'Alphabétisation, le gouvernement n'hésitera pas dès qu'il à la possibilité de réhabiliter ou de construire des écoles. La société wing wah s'est engagée à rendre plus opérationnelle l'école primaire de Cayo centre et Banga Cayo dans un délai fixé à quatre mois afin que les écoliers de cette école fassent les cours dans des meilleures conditions », a expliqué le ministre.

Jean Marc Thistère Tchicaya a aussi rappelé que la société wing wah a bien démarré les travaux d'exploitation du champ pétrolier de Cayo. Il y a une quarantaine de puits qui seront exploités sur les trois cents puits prévus. « Dans les quatre années à venir, cette production dévrait monter en puissance. La production du brut, pour cette année, s'élève à 40 mille barils par jour avec un pic de production qui atteindra 50 mille barils par jour dans l'avenir », a-t-il indiqué.

Appréciant, pour sa part, la coopération sino-congolaise en vue de l'exploitation du champ pétrolier de Cayo par sa structure, Zia Liang Ping a eu les mots suivants : «La présence du ministre à cette cérémonie prouve bien que les orientations du président de la République et de son gouvernement sont biens suivies à la lettre par les membres du gouvernement. Ces réalisations ne seront pas les dernières dans les localités environnantes.

La preuve est que, avant son installation, notre société a procédé à la construction de quelques forages d'eau dans certaines localités aux alentours. Cette rencontre constitue donc une belle occasion pour ma structure afin de réaffirmer la qualité de nouvel acteur dans l'industrie pétrolière au Congo et de devenir un investisseur a long terme qui obeit à la responsabilité sociétale des entreprises », a-t-il déclaré. Créée en 1948, l'école primaire de Cayo centre est la plus vielle école de cette contrée. Elle est située dans le district de Tchiamba-Nzassi rattaché à Pointe-Noire et compte actuellement près de 400 écoliers. Elle est confrontée à un problème d'insuffisance grave d'enseignants.

Congo-Brazzaville

Les promesses économiques de Sassou-Nguesso à la France et au FMI

A Paris mercredi 13 décembre, Denis Sassou Nguesso a été reçu par le ministre… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.