10 Octobre 2017

Afrique: Demande d'asile - La France va lancer des missions d'identification au Tchad et au Niger

Ces missions visent non seulement à identifier ceux qui peuvent bénéficier du droit d'asile, mais aussi de mieux prévenir, depuis le Niger et le Tchad, l'afflux de migrants économiques non éligibles au droit d'asile.

« La France va lancer dans les prochaines semaines des missions au Niger et au Tchad pour identifier ceux qui peuvent bénéficier du droit d'asile, sur des listes proposées par le Haut-commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) », a annoncé le président Emmanuel Macron, le 9 octobre, après avoir reçu à l'Elysée le président du HCR, Filippo Grandi.

L'Elysée a précisé que la première mission de l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) - organisme chargé de cette tâche - serait envoyée fin octobre au Niger. Paris estime impossible pour l'instant d'installer en Libye des centres d'accueil en raison de l'insécurité sur place.

La France « ouvrira sur les deux prochaines années 10.000 places » pour les réfugiés « réinstallés », c'est-à-dire acceptés en France, depuis le Niger, le Tchad, mais aussi de Turquie, du Liban et de Jordanie, a annoncé le président.

Parmi ces 10.000 réfugiés, 3.000 seront issus des « missions de protection avancées » de l'Ofpra au Niger et au Tchad qui débuteront « dans les prochaines semaines », a précisé dans la soirée le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb dans un communiqué.

Une décision de principe avait été prise fin août lors d'un mini-sommet à Paris avec les dirigeants de plusieurs pays européens, du Niger et du Tchad.

Pour rapprocher sa politique d'organisation de l'asile avec celle d'Allemagne, la France compte réaliser des modifications législatives et règlementaires dans les prochaines semaines, des reformes auxquelles sera associé le HCR.

« Je souhaite qu'on accueille mieux ceux qui peuvent demander asile, qu'on accélère les délais administratifs qui sont inhumains et inefficaces, avoir des programmes d'intégration à la langue, au logement, au travail et qu'on soit aussi beaucoup plus rigoureux dans la reconduite aux frontières de ceux qui n'ont pas droit à cette procédure », a détaillé Emmanuel Macron.

Il a enfin annoncé « une augmentation de 10 millions d'euros des concours de la France au HCR et à l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), notamment pour appuyer leurs actions en Libye pour une protection des personnes au plus près des zones de conflits ».

Tchad

Les magistrats reconduisent la grève pour une semaine

Au Tchad, après avoir observé une grève de trois jours, les magistrats ont décidé de… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.