3 Octobre 2017

Erythrée: L'Église orthodoxe Tewahedo d'Érythrée accueille une délégation du COE

communiqué de presse

Genève — GENÈVE, 03 October 2017 / PRN Africa / -- Une délégation du Conseil œcuménique des Églises (COE) a effectué une visite de solidarité auprès de l'Église orthodoxe Tewahedo d'Érythrée, l'une des plus anciennes Églises chrétiennes d'Afrique, fondée en l'an 329 de notre ère.

Il s'agissait de la première visite de ce type depuis plus de dix ans, et en partant, le COE a promis de prier et d'œuvrer pour la paix entre l'Érythrée et son voisin l'Éthiopie, alors que les deux pays tentent de résoudre un différend frontalier.

La délégation du COE était présente du 22 au 28 septembre, et a rencontré l'organe directeur de l'Église érythréenne dans ses locaux les 24 et 25 septembre.

Les responsables locaux de l'Église évangélique luthérienne et de l'Église catholique romaine assistaient également à la rencontre, et les représentants musulmans ont adressé un message aux participants.

M. Nigussu Legesse, responsable de programme pour l'Afrique, et le père Daniel Buda, responsable du programme pour la coordination des relations ecclésiales et œcuméniques, étaient membres de la délégation du COE.

Le groupe a été accueilli à l'aéroport international d'Asmara un peu après minuit le 22 septembre par l'abouna Lukas, secrétaire général du Saint-Synode de l'Église orthodoxe Tewahedo d'Érythrée, et par l'abouna Basilios, responsable administratif de l'Église.

Le père Buda a alors transmis aux membres du Saint-Synode les salutations du pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du COE.

Il a déclaré : « Nous rendons grâce à Dieu, et nous vous sommes reconnaissants à vous, responsables de l'Église orthodoxe Tewahedo d'Érythrée, d'avoir rendu possible cette visite. »

« Des aspirations fortes »

« Nous sommes venus ici avec des aspirations fortes, et nous sommes impatients d'organiser un dialogue constructif et des rencontres fructueuses avec l'Église orthodoxe d'Érythrée, membre du COE, avec d'autres Églises et communautés religieuses, ainsi qu'avec les autorités gouvernementales », a déclaré M. Legesse au cours de la réunion avec le Saint-Synode.

« Il s'agit d'une visite historique visant à examiner la situation au sein de l'Église orthodoxe Tewahedo d'Érythrée et à renforcer des liens qui se sont distendus ces dernières années. »

Il a remercié les responsables de l'Église d'avoir facilité la délivrance des visas d'entrée pour tous les membres de la délégation, et pour l'accueil réservé par les archevêques aux visiteurs lors de leur arrivée à l'aéroport d'Asmara.

La délégation du COE était composée de membres de la Conférence des Églises de toute l'Afrique (CETA), de Pain pour le monde, de l'Église de Suède, d'Aide de l'Église norvégienne, de l'Alliance ACT, ainsi que de l'Association des Conseils chrétiens et des Églises dans la région des Grands Lacs et de la Corne de l'Afrique (FECCLAHA), une organisation dont le siège se trouve à Nairobi.

Après la messe célébrée à la cathédrale Enda Mariam le dimanche 24 septembre, la délégation a visité le tout nouveau collège théologique de la Sainte Trinité.

Les hôtes de l'Église érythréenne ont accompagné la délégation du COE à d'anciens monastères et sur des sites archéologiques qui ont permis de mettre au jour des vestiges chrétiens vieux de 1 700 ans.

Les archéologues ont expliqué aux visiteurs que ces vestiges sont la preuve manifeste de la présence du christianisme en Afrique bien avant l'arrivée des évangélisateurs issus des rangs des colonisateurs européens au cours du deuxième millénaire.

L'Église orthodoxe Tewahedo d'Érythrée, une Église orthodoxe orientale dont le siège se trouve à Asmara, a rejoint le COE en 2003. Elle est également membre de la CETA et de la FECCLAHA.

Les Églises orthodoxes orientales

Les Églises orthodoxes orientales ont joué un rôle missionnaire prépondérant aux débuts du christianisme, et occupent une place importante dans l'histoire du christianisme en Égypte et dans le nord de l'Afrique.

L'autocéphalie de l'Église orthodoxe Tewahedo d'Érythrée a été reconnue par le pape Chenouda III de l'Église orthodoxe copte d'Alexandrie lorsque l'Érythrée a acquis son indépendance en 1993.

La délégation du COE a visité des églises aux alentours d'Asmara, la capitale, à Keren, une ville du nord-ouest du pays, et à Massaoua située au bord de la mer Rouge.

Sur la route de Keren, la troisième agglomération du pays, la délégation du COE a fait un détour pour se rendre à Debra Sina, un monastère situé dans les montagnes, dans la région d'Anseba.

Le monastère de Debra Sina, qui signifie « mont Sinaï », a été fondé au IVe siècle. C'est donc le plus vieux monastère d'Érythrée, et l'un des plus anciens d'Afrique également.

Chaque année, en juin, c'est un lieu de pèlerinage pour les orthodoxes érythréens.

Les visiteurs se sont également rendus à Adulis, un site archéologique de la région Seménawi-Qeyh-Bahri, situé à environ 50 km au sud de Massaoua, au bord de la mer Rouge, dans le golfe de Zula. Là, ils ont été accueillis par l'abouna Yohannes, archevêque du diocèse de la mer Rouge septentrionale et méridionale.

Avec 2,5 millions de membres et 15 000 prêtres dans le monde, dont un certain nombre appartenant à la diaspora en Amérique du Nord et en Europe, l'Église orthodoxe Tewahedo d'Érythrée est l'Église la plus importante du pays. Elle compte huit diocèses en Érythrée et deux à l'étranger.

Erythrée

L'ONU dénonce les menaces et attaques du Burundi, des Philippines et de l'Erythrée contre ses experts des droits de l'homme

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) s'est dit mardi préoccupé par les… Plus »

Copyright © 2017 PR Newswire. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.