10 Octobre 2017

Congo-Brazzaville: Environnement - Les peuples et communautés autochtones face à la gestion des terres

"L'inégalité est le défi le plus important de notre temps, et nous pouvons mesurer ses effets nocifs sur les progrès économiques, sociaux et environnementaux à travers le globe", a déclaré le président de la Fondation Ford Darren Walker.

Darren Walker pense que la consolidation et le respect du droit des peuples autochtones et des communautés locales à gérer leurs propres forêts et leurs terres permettent de rétablir un équilibre. En portant toute son attention sur ce problème, la communauté internationale a la capacité de relever le défi du changement climatique et de la pauvreté endémique, de promouvoir le développement durable, voire d'instaurer une paix durable dans des régions subissant certains des conflits les plus impitoyables du monde, d'après Darren Walker.

Le président de la Fondation Ford, prenait part à la création de la nouvelle organisation, la Facilité internationale pour la gestion des terres et des forêts (The International Land and Forest Tenure Facility) à Stockholm en Suède.

En investissant au moins 10 millions USD par an au cours de ses 10 premières années, la Facilité pourrait, selon certains experts, accroître de plus de 40 millions d'hectares le nombre de terres forestières pourvues de titres fonciers protégées et bien gérées, ce qui correspond à peu près à la superficie de la Suède. Ces efforts pourraient empêcher le déboisement d'au moins 1 million d'hectares et l'émission de 0,5 gigatonne de dioxyde de carbone, et éviter aux communautés qui perdent leurs terres et leurs moyens de subsistance de basculer dans la pauvreté.

Près de 2,5 milliards d'individus vivent sur plus de la moitié des terres du monde et assurent leur gestion dans des systèmes coutumiers ou traditionnels.

Toutefois, les peuples autochtones et les communautés locales possèdent officiellement et légalement à peine 10% des terres du monde. La non-sécurisation des droits fonciers mène à des abus et des conflits prolongés avec des gouvernements, des entreprises et des nouveaux migrants.

Un grand nombre de forêts tropicales du monde sont prises en tenaille alors qu'elles constituent un rempart essentiel contre le réchauffement climatique, mais aussi une ressource assiégée par les investissements internationaux de l'agro-industrie, de l'industrie minière et énergétique. "Les peuples autochtones et les communautés locales offrent une solution durable pour sauver les forêts du monde", a affirmé la directrice générale de l'agence suédoise du sida, Carin Jämtin.

Congo-Brazzaville

Musique - Une animatrice de "Couleurs tropicales" partage son expérience avec des Congolais

Juliette Fievet, journaliste membre de l'équipe d'animation de l'émission sur Radio France Internationale… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.