11 Octobre 2017

Ile Maurice: Air Mauritius - Aucun pilote indien aux commandes

Le «plan B» du gouvernement mauricien, devant la crise des pilotes à Air Mauritius (MK), semble être le recrutement de 50 pilotes indiens pour pallier à toute situation d'urgence. Sauf que le syndicat des pilotes de ligne indiens ne l'entend pas de cette oreille.

«We are not going to listen to the government to send pilots to Mauritius.» Déclaration de Sam Thomas, président de l'Air Lines Pilots' Association of India (ALPA-INDIA), à l'express, hier, mardi 10 octobre. Il affirme qu'une correspondance formelle sera envoyée aux pilotes indiens le 19 octobre, leur disant de prendre contact avec l'ALPA INDIA au préalable avant de faire acte de candidature chez MK.

Joint au téléphone alors qu'il se trouvait à Toronto, Sam Thomas a souligné que le syndicat des pilotes de la Grande péninsule ne soutiendrait pas une telle demande. «J'ai envoyé une première correspondance hier (NdlR : lundi) à tous les pilotes pour les informer de la crise qui prévaut à Maurice.» Dans cette lettre, le président écrit que le syndicat de MK a fait une demande d'aide auprès d'ALPA-INDIA car le gouvernement les menaçait de les faire remplacer par des pilotes indiens.

Il a donc conseillé aux pilotes indiens, qui se montreraient intéressés par une éventuelle offre mauricienne, de contacter l'ALPA-INDIA avant de procéder. «Il faut qu'ils aient une idée exacte de ce qui se passe avant.» D'où la demande de Sam Thomas à la Mauritian Airline Pilot Association de lui envoyer un rapport détaillé de la situation chez MK.

«On a reçu un premier rapport à travers le groupe de soutien. Mais on attend un rapport complet.» Selon lui, Air India est l'un des partenaires d'Air Mauritius et les pilotes indiens ne sont pas au courant de la crise qui secoue cette dernière.

Les appareils de MK seront-ils pilotés par des Indiens ? Interrogée dimanche, une source proche du dossier remarque qu'«il y a des pilotes disponibles à l'international».

Du côté des pilotes de MK, on avance que, même s'ils sont qualifiés, les Indiens doivent suivre une formation relative aux procédures de la compagnie d'aviation nationale, notamment concernant le cockpit et l'équipage.

Pour Raj Ramlugun, ancien syndicaliste de MK, recruter des pilotes indiens dans «une période de crise», c'est provoquer davantage le conflit et l'antagonisme. «Il y aura comme un sentiment d'indignation parmi les pilotes.»

Rencontre aujourd'hui

Le président de la Mauritian Airline Pilots' Association et celui de l'Airline Employees' Association rencontreront le Permanent Secretary du ministère du Travail aujourd'hui après avoir fait une demande formelle. C'est ce qu'a affirmé Jack Bizlall, le médiateur des syndicats, à «l'express» hier.

Ile Maurice

Fêtes - Partenariat police-opérateurs économiques renforcé

Une rencontre a eu lieu ce mardi 12 décembre aux Casernes centrales entre les forces de l'ordre et des… Plus »

Copyright © 2017 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.