11 Octobre 2017

Burkina Faso: Patrice Talon au pays pour donner un coup de fouet à la coopération bilatérale

Le président de la République du Bénin, Patrice Talon, a effectué, sur invitation du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, une visite d'amitié et de travail au Burkina, les 9 et 10 octobre derniers.

Au cours de ce court séjour, les deux hommes d'Etat ont abordé la question de la coopération bilatérale entre les deux pays.

Un protocole d'Accord a été paraphé par les ministres en charge des affaires étrangères des deux Etats. Après la lecture du communiqué final, Patrice Talon a animé une brève conférence de presse avec son homologue burkinabè, avant de s'envoler pour Cotonou.

La coopération entre le Bénin et le Burkina Faso tourne au ralenti. En effet, une commission mixte de coopération entre les deux Etats avait été portée sur les fonts baptismaux, mais la dernière rencontre date de 2007.

La visite de Patrice Talon a servi de cadre en vue de sortir cette commission de sa léthargie. Les deux présidents, au cours de leur conférence de presse, ont justifié cette visite de travail par la nécessité de fédérer les énergies pour le bonheur des deux peuples.

« Le Burkina et le Bénin sont deux pays plus que frères. Nos deux peuples sont les plus confondus dans la sous-région », a noté le président béninois. Plusieurs problématiques sous-régionales et internationales ont été abordées par les deux présidents. (Confère communiqué conjoint en encadré).

Patrice Talon a profité de son séjour au Burkina Faso, à quelques jours de la commémoration du 30e anniversaire de l'assassinat du président Thomas Sankara, pour saluer la mémoire de l'illustre disparu qu'il présente comme son idole et quelqu'un qui l'a beaucoup inspiré.

Répondant à une question sur sa position sur le Franc CFA, une monnaie qui fait couler beaucoup d'encre et de salive ces temps-ci, Patrice Talon a laissé entendre que « le Franc CFA se porte bien, car nous n'avons pas de problèmes d'échanges à l'international».

La controverse sur le Franc CFA, pour lui, est un débat philosophique, à la fois technique et émotionnel.

Il estime qu'il est nécessaire qu'une réponse forte soit donnée à la communauté internationale et aux Africains, sur la santé du Franc CFA, le chemin parcouru et les perspectives avec cette monnaie.

Il faut rappeler que Patrice Talon a été élevé au rang de la dignité de Grand-croix de l'ordre national par le président du Faso.

Burkina Faso

Forum régional du Centre sur la sécurité - Pour la fusion de la police et de la gendarmerie

En prélude au Forum national sur la sécurité prévu du 24 au 26 octobre 2017, des fora… Plus »

Copyright © 2017 Le Pays. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.