11 Octobre 2017

Ile Maurice: MK - Deux recrues signent un contrat avec 25 % de salaire en moins

La situation ne semble pas s'améliorer entre la direction d'Air Mauritius et les pilotes. Selon Shezaan Laulloo, président de la Mauritian Airline Pilots' Association, deux jeunes pilotes Mauriciens ont été contraints, hier, mardi 1o octobre, de signer un contrat d'embauche avec une diminution de 25 % du salaire par rapport au contrat normal.

Il affirme que ces jeunes auraient été harcelés jour et nuit et auraient même été soumis à un ultimatum. «C'est très injuste pour ces jeunes pilotes de débuter leur carrière à Air Mauritius ainsi.»

Le président avance que, lundi soir, il avait réussi à obtenir un délai de 24 heures dans l'espoir que les choses s'arrangeraient le lendemain.

«Malheureusement ce délai n'a pas été respecté. Nous trouvons surprenant que la direction exerce une telle pression sur nos deux jeunes pilotes.»

D'autant plus que «nos conditions de travail sont au centre d'une polémique actuellement». Selon Shezaan Laulloo, il paraît que la bonne foi notée durant les discussions préliminaires se soit affaiblie.

Contacté par l'express, un préposé de MK trouve cela «très invraisemblable». Il estime que, si c'est une offre d'emploi et un contrat de travail, soit on les accepte soit on ne les accepte pas. Personne ne peut harceler quelqu'un ou le forcer à accepter un travail. «Si l'offre ou les perspectives n'étaient pas intéressantes, les auraient-ils acceptées ?»

Ile Maurice

Compensation salariale à Rs 360 - Business Mauritius avait proposé une «autre formule»

Une full compensation de Rs 310 à ceux qui touchent un maximum de Rs 8 500. Et une compensation de Rs 300… Plus »

Copyright © 2017 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.