11 Octobre 2017

Afrique: Rencontre de haut niveau des directions juridiques et règlementaires de la zone Afrique Moyen Orient du Groupe Orange à Dakar

Photo: orange
Logo Orange Télécom

Sonatel accueille pour la première fois, à travers sa Direction de la Règlementation et des Affaires Juridiques, la rencontre annuelle des juristes et spécialistes de la règlementation du groupe Orange. La note qui transmet l’information souligne que ce séminaire international réunissant les directions juridiques et règlementaires de la zone Afrique Moyen Orient se tient à Dakar, du 11 au 13 octobre 2017.

La même source avance que pendant trois jours, une cinquantaine de juristes et spécialistes de la réglementation, venant de 16 pays vont échanger sur des thèmes d’intérêt pour le groupe, notamment les acquisitions et renouvellements de licences,  les fusions acquisitions, la gestion des fréquences et ressources rares, le partage d’infrastructures, etc.

Il est confié que les participants vont également réfléchir sur l’avenir de leurs professions face à la digitalisation et leur contribution dans les plans stratégiques de l’entreprise. « La rencontre verra aussi la participation de M. Pierre Louette, Secrétaire Général du Groupe Orange, Bruno Mettling, Président Directeur Général de Orange MEA et par ailleurs Président du Conseil d’administration de Sonatel, de Alioune Ndiaye, Directeur Général de Sonatel et plusieurs autres membres du Comité exécutif du groupe Orange », souligne le document.

Pour rappel, Sonatel, opérateur de télécommunications présent dans 5 pays, avec la marque Orange, est détenue à 42% par Orange, 27% par l’Etat du Sénégal et divers actionnaires à travers la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières d’Abidjan.

Cette réunion hautement stratégique se tient 16 mois après la réunion du Conseil d’Administration de la Sonatel (le 20 juin 2016) qui avait autorisé, suite aux propositions de l’Etat, qui décide seul du prix des ressources rares, la signature des projets de convention de concession et de cahier des charges (pour une durée de 17 ans pour la concession fixe, 2G, 3G à compter du 8 août 2017 et 17 ans pour les fréquences 4G  à compter de la décision d’attribution de fréquences).

Cette instance du groupe avait également décidé du paiement à l’Etat du Sénégal d’un montant de 100 milliards de FCFA après publication au Journal Officiel de la République du Sénégal de la convention de concession et du cahier des charges et après signature de la décision d’attribution de fréquences 4G.

En 2016, il est noté que la poursuite des investissements soutenus du groupe ont permis de renforcer son leadership dans tous les pays de présence et de maintenir ses solides performances opérationnelles et financières malgré un environnement de plus en plus difficile.

Afrique

Copyright © 2017 allAfrica.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.