11 Octobre 2017

Cameroun: Lutte contre le désordre urbain - La police municipale recrute à Douala

Le délégué du gouvernement a donné des précisions sur le processus d'enrôlement en cours mercredi dernier. Pour lutter contre l'indiscipline urbaine, une caractéristique de la ville de Douala, la Communauté urbaine et les communes d'arrondissement ont décidé de renforcer le service de la police municipale en recrutant de nouveaux agents.

450 dossiers ont été reçus dans les services de la Cud depuis le lancement de l'opération. La première phase a consisté en l'étude des dossiers et la visite médicale. La deuxième étape s'est poursuivie ce mercredi 4 octobre 2017 par une communication du délégué du gouvernement de la Cud, Fritz Ntonè Ntonè, à la salle des fêtes d'Akwa.

Dès cette semaine, les postulants vont subir des épreuves physiques au centre d'instruction du génie militaire à Pk10. Les aptitudes physiques des candidats étant des critères très importants au vu des missions qui sont les leurs. Durant la séance de communication, le délégué du gouvernement a clarifié certains points et expliqué les critères de recrutement, afin d'éviter des malentendus et des incompréhensions.

Pour ce qui est des critères de recrutement donc, le postulant doit être de nationalité camerounaise, avoir entre 25 et 30 ans, bénéficiant d'une forme physique à toute épreuve, être titulaire d'un brevet d'études du premier cycle (Bepc) ou autre diplôme équivalent, être de bonne moralité, avoir un casier judiciaire vierge. Pour terminer, les candidats retenus vont signer des engagements.

La formation, qui va durer plus de 6 semaines au génie militaire, va consister à acquérir des notions de grammaire et d'orthographe en français et en anglais, des notions de droit et sur la règlementation urbaine et juridique. Pour Fritz Ntonè Ntonè, la ville de Douala est grande, les problèmes de discipline urbaine sont énormes et actuellement il y a très peu d'agents pour faire régner l'ordre. Et l'autre facteur déterminant est que « la Cud et les communes d'arrondissement veulent aller vers une police municipale unique », a précisé le délégué du gouvernement.

Cameroun

Catastrophe ferroviaire - Eséka, un an après l'hécatombe

Point sur les poursuites judiciaires engagées contre certains ex-responsables de Camrail. Ce dossier revient… Plus »

Copyright © 2017 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.