11 Octobre 2017

Afrique: L'ONU lance un plan novateur pour réduire de manière significative les nouvelles infections au VIH

Malgré une baisse de 50% des décès liés au sida depuis le pic de l'épidémie, la baisse des infections chez les adultes ne progresse que lentement, ce qui incite les Nations Unies à lancer un plan en 10 points établissant des mesures concrètes immédiates pour accélérer les progrès.

Le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA), le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) et d'autres partenaires ont lancé mardi une feuille de route pour la prévention du VIH à l'occasion de la première réunion de la Coalition mondiale pour la prévention du VIH pour réduire les nouvelles infections à VIH de 75% d'ici à 2020.

« Augmenter les traitements ne mettra pas fin au sida », a déclaré Michel Sidibé, Directeur exécutif de l'ONUSIDA, dans un communiqué de presse. « Nous avons besoin de plus d'énergie et d'action dans la prévention du VIH, un leadership plus fort, des investissements accrus et un engagement communautaire pour garantir que tout le monde, en particulier les personnes à haut risque de VIH, puisse se protéger contre le virus ».

Alors que les nouvelles infections à VIH chez les enfants ont diminué de 47% depuis 2010, les nouvelles infections à VIH chez les adultes n'ont diminué que de 11%.

En 2016, dans la Déclaration politique des Nations Unies sur la lutte contre le sida, les pays se sont engagés à réduire les nouvelles infections à VIH de 75%, passant de 2,2 millions en 2010 à 500.000 en 2020. La nouvelle feuille de route encourage les pays à accélérer leurs efforts pour atteindre cet objectif.

« Dans de nombreux endroits, le manque d'accès à l'éducation et le manque d'autonomie concernant leur propre corps empêchent les adolescentes de revendiquer leurs droits humains », a dit la Directrice exécutive de l'UNFPA, Natalia Kanem.

« Et les filles les plus pauvres sont celles qui ont le moins de pouvoir de décider si, quand ou avec qui se marier et si, quand ou combien de fois elles seront enceintes. Ce manque de pouvoir rend chacune de ces filles extrêmement vulnérables à l'infection par le VIH, aux infections sexuellement transmissibles et aux grossesses non désirées », a souligné le Dr Kanem.

La feuille de route 2020 pour la prévention du VIH contient un plan d'action en 10 points qui établit des mesures immédiates et concrètes pour les pays afin d'accélérer les progrès. Elle prévoit notamment la réalisation d'analyses actualisées pour déterminer où se situent les opportunités d'impact maximum; l'élaboration d'orientations pour identifier les lacunes et les actions permettant une intensification rapide; et la lutte contre les obstacles juridiques et politiques empêchant d'atteindre les personnes les plus touchées par le VIH, y compris les jeunes et les populations clés.

Afrique

Importations alimentaires - L'Afrique atteindra 110 milliards $ d'ici à 2030 sans une alternative crédible

Un cauchemar pour la Banque africaine de développement (BAD) qui ne jure plus que sur la nécessité… Plus »

Copyright © 2017 UN News Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.