11 Octobre 2017

Sénégal: Renforcement de capacité des acteurs culturels - Des jeunes formes en entrepreneuriat culturel

Le Forum des cultures urbaines du Sud (Focus), qui regroupe quatre pays notamment le Sénégal, le Mali, la Mauritanie et le Maroc, organise une session de formation pour jeunes en entreprenariat culturel.

Selon le coordinateur du Focus, Amadou Fall Ba, d'autres activités sont également prévues prochainement pour renforcer les capacités des acteurs culturels. Ce programme, qui a démarré depuis mai 2017 et qui prend fin en mai 2019, est soutenu par la fondation néerlandaise Doen Fondation.

Près de cent jeunes issus des régions du pays et de la banlieue dakaroise sont formés à l'entreprenariat culturel, en partant de disciplines telles que la vidéographie, la photographie, le graphisme, le DJing, etc. Cette formation entre dans le cadre des activités du Forum des cultures urbaines du Sud (Focus), qui regroupe quatre pays, notamment le Sénégal, le Mali, la Mauritanie et le Maroc. Ce programme, qui a démarré depuis mai 2017 et qui prend fin en mai 2019, est soutenu par la fondation néerlandaise Doen Fondation.

« Depuis trois mois, les jeunes sont là, venus des différentes localités du Sénégal, et ils suivent avec beaucoup d'intérêt cette formation », a fait savoir le président de l'Association Guédiawaye hip hop, Malal Talla alias Fou Malade. Et cette formation revêt un intérêt capital selon le rappeur. Pour preuve, dit-il, « l'entreprenariat culturel n'est pas enseigné partout ». Poursuivant son propos, il a déclaré que «pour étudier l'entreprenariat culturel, il faut avoir des moyens et pour ce qui est de la plupart des jeunes issus des quartiers défavorisés, leurs parents n'ont pas les moyens de payer une formation en entreprenariat culturel ».

D'ailleurs, le président de l'Association de Guédiawaye hip hop ira plus loin en disant que cette formation est une « manière de prévenir certains radicalismes, dont l'accès à l'extrémisme violent ».

La session de formation vient à son heure d'ailleurs si l'on sait que le hip hop a globalement besoin d'entrepreneurs culturels. Et pour cause, selon Malal Talla « au Sénégal, jusque-là, on n'arrive pas à mettre en place une industrie culturelle et il faut que les artistes vivent de leur création et pour que les artistes puissent vivre de leur création, il faut qu'ils soient bien managés ».

Toujours dans le but de former les jeunes, le coordinateur du Focus, Amadou Fall Ba, a laissé entendre que ladite structure va organiser dans les jours à venir, une formation pour les producteurs de musique. « L'idée, c'est de rassembler les producteurs de musique et de réfléchir sur l'identité musicale du rap sénégalais », a fait savoir Amadou Fall Ba. Toutefois, il a souhaité que les jeunes puissent mettre en œuvre ce qu'ils ont appris après cette session.

Et si l'on sait que le taux du chômage ne cesse d'accroitre au Sénégal, cette formation est une manière de leur donner un outil de travail qui dans l'avenir, devrait pouvoir leur servir.

Sénégal

Un projet pour « contrer les risques de radicalisation violente des jeunes au Mali et au Sénégal »

Timbuktu Institute et West African Network for Peace building ont ouvert ce mardi 12 décembre à Dakar,… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.