11 Octobre 2017

Ile Maurice: Xavier-Luc Duval - «Je demande au MMM de ne pas devenir une béquille... »

Non, ce n'est pas demain la veille que l'opposition marchera main dans la main. Et encore moins le PMSD et le MMM. Le leader des Bleus n'a, en effet, pas manqué d'égratigner les Mauves lors d'un congrès à Quatre-Bornes, ce mercredi 11 octobre, dans le cadre de la partielle du 17 décembre.

«Mo lans enn mésaz MMM. Répran zot. Pa vinn enn békiy... » a lancé Xavier-Luc Duval à l'intention du parti de Paul Bérenger. Il est catégorique : impossible d'avoir «un bon gouvernement sans une bonne opposition». Et d'ajouter que lorsque l'oppostion joue au lèche-bottes, «gouvernman dominerr».

Pouvons-nous avons confiance en Paul Bérenger, s'est demandé le leader du PMSD. «Mo'nn fatigé lir zournal, lalist skandal pli long ki lalang Soodhun ek Tarolah atasé ansam.» Or, fait-il remarquer, le MMM a présenté une motion de blâme contre Kalyan Tarolah seulement. «Moi, je demande qu'on vote une motion de censure contre le gouvernement.»

«Éna dé plis gran menter dan politik, Soodhun ek Badhain.»

Ce n'est pas tout. Xavier-Luc Duval s'est appesanti sur ce qu'il appelle la «double face» de Paul Bérenger. Notamment sur les cas Raouf Gulbul et Pravind Jugnauth qui doivent tous deux être entendus par la commission d'enquête sur la drogue. «Dans le cas de Gulbul, Bérenger a dit qu'il faut qu'il démissionne. Mais dans le cas de Pravind Jugnauth, il déclare que la commission doit faire son enquête.» Pour le leader des Bleus, tout cela est «inquiétant».

Autre salve, cette fois contre Arvin Boolell. La circonscription n°18 (Belle-Rose-Quatre-Bornes), insiste Xavier-Luc Duval, est «dernié lagar Boolell». Il va même plus loin. «Je suis prêt à mettre ma réputation en jeu. Arvin Boolell n'aura même pas un poste de ministre», dans l'éventualité que Navin Ramgoolam revienne au pouvoir.

«Mo koné ki lézot parti politik vo. PMSD enn parti prop ki azir avek konpasion ek sincérité pou n°18.»

Quant à Roshi Bhadain, le leader du PMSD n'y est pas allé de main morte. «Éna dé plis gran menter dan politik, Soodhun ek Badhain.»

Il est aussi revenu sur les incidents survenus à Quatre-Bornes, dans le cadre de la partielle. «Quatre-Bornes pa lé bann désord, pa lé gagn disan lor lari.» De lancer un appel aux autres partis politiques pour que cette joute électorale se passe dans de bonnes conditions. N'empêche, «mo koné ki lézot parti politik vo. PMSD enn parti prop ki azir avek konpasion ek sincérité pou n°18».

Ile Maurice

Rentrée parlementaire - Le gouvernement serein, l'opposition prête à dénoncer les scandales

Alors que la speaker rentrera au pays aujourd'hui, les parlementaires se disent prêts pour la rentrée… Plus »

Copyright © 2017 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.