12 Octobre 2017

Ile Maurice: Direction générale de l'Unesco - Entre chéquier et solidarité africaine

L'enjeu est de taille. Reconnaissance de nos sites (Aapravasi Ghat, Le Morne) ou Arts et culture (séga tipik, geet gawai) au Patrimoine mondial de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco), nomination de Jane Constance comme Artiste de la Paix... Autant de décisions qui nous lient à l'Unesco. C'est dire si l'élection de son directeur général, qui se tient actuellement, est importante.

Depuis lundi 9 octobre, et jusqu'à ce jeudi 12 octobre, les 58 pays membres du comité exécutif, dont Maurice, votent à bulletin secret au siège de cette organisation onusienne chargée de la culture et de l'éducation, à Paris. À l'issue du premier tour, le candidat qatari Hamad Bin Abdulaziz Al-Kawari est en tête, avec 19 voix. «C'est le chéquier qui a parlé», ironise Armand Maudave de Mézières, ancien ambassadeur, qui a été député permanent à l'Unesco pendant sept ans. Il soutient la candidate franco-marocaine, Audrey Azoulay, qui arrive en deuxième position, avec 13 voix.

Toutefois, le gouvernement mauricien a officiellement donné son appui à la candidate égyptienne Moushira Khattab. Cette dernière est troisième à ce premier tour, avec 11 voix. Viennent ensuite la Libanaise Vera El-Khoury Lacoeuilhe (six voix), le Chinois Qian Tang (cinq voix), le Vietnamien Sanh Chau (deux voix) et Polad Bülbülo- glu, d'Azerbaïdjan (deux voix).

Ile Maurice

Copyright © 2017 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.