11 Octobre 2017

Congo-Brazzaville: Santé publique - L'hôpital de base d'Etoumbi doté d'un matériel médical

Ce don a été offert le 09 octobre par le Rotary club Brazzaville centre district 9150 (Congo), avec l'appui du Rotary club Canicati CD 2120 (Italie) et de "The Rotary foundation", en présence du sous-préfet du district d'Etoumbi Ndinga-Landze et du député de la localité, Francis Pépin Omvouelet

L'acquisition de ces équipements améliorera sans nul doute la santé maternelle et infantile. Reçu par le responsable de l'hôpital de base d'Etoumbi, le docteur Blad Virginot Kounkou, ce don s'inscrit dans le cadre du thème de l'année de ce club « Le Rotary un impact réel ».

Nestor Oyoukou, responsable du projet « GG », a expliqué à l'auditoire que le Rotary est un club service. En matière de santé, il intervient sur la prévention et la lutte contre les maladies et aussi sur la santé maternelle et infantile. En ce qui concerne ce projet, au départ, il s'agissait de consolider le plateau technique au niveau de la chirurgie, ceci à l'issue d'un constat fait après le passage de la mission italienne qui avait travaillé dans cette localité en partenariat avec Ageto et le Rotary. C'est ainsi qu'ils ont revisité le projet pour donner la possibilité à la maternité d'être un peu plus opérationnelle. Dès lors, l'acquisition des équipements vers l'amélioration de la santé maternelle et infantile s'imposait pour la simple raison qu'il y a beaucoup de césarienne.

Ce projet à deux composantes, Etoumbi et Enyelle. Pour la composante Etoumbi, le projet a coûté entre 13 et 14 millions. Ce qui peut paraître maigre, mais en réalité ce n'est pas un don quantitatif mais un don beaucoup plus qualitatif. Aussi, au regard du fait que la localité souffre d'un problème d'électrification, un groupe électrogène de 7 kva a été offert pour permettre plusieurs opérations. Il en est de même pour l'eau potable. Pour ce faire, le Rotary a remis une vingtaine de purificateurs d'eau. Puis quelques matelas, puisque l'hôpital en manquait.

Le Rotary a poursuivi Nestor Oyoukou, fait beaucoup dans les communautés dans plusieurs pays, malheureusement au Congo, comme il n'y a pas assez des clubs, l'impact de son action sur la population n'est pas ressenti. Mais il y a un domaine sur lequel on peut s'appesantir en termes d'actions du Rotary, c'est celui de la lutte contre la polio. Il y a un grand effort qui est fait par le gouvernement, l'Unicef et l'organisation mondiale de la santé (OMS) en matière de vaccination pour éradiquer la polio. L'argent vient à pratiquement 80% du Rotary. C'est l'OMS qui a suggéré au Rotary de s'occuper de ce fléau, parce que la polio faisait des ravages à travers le monde et qu'il n'y avait pas de visibilité dans les actions qui devaient être menées. Depuis lors, le Rotary a mobilisé déjà un peu plus de 2.000 milliards de FCFA pour la lutte contre la polio...

Le Rotary club a indiqué Nestor Oyoukou, intervient aussi dans l'éducation. L'année dernière, cette organisation non gouvernementale (ONG) a financé un forage à Mbomo construit selon les règles de l'art.

La pérennité du matériel, un souhait pour les donateurs

Avant de laisser place à la présidente sortante du Rotary club Brazzaville centre, Sidonie Ngassaki, de remettre le matériel au député d'Etoumbi, le responsable du projet, Nestor Oyoukou, a attiré l'attention du personnel de l'hôpital. « Ce matériel c'est un don. Tout ce que nous voulons, c'est que ça apporte un plus à l'action des services de santé dans la localité. Nous insistons beaucoup lorsque nous rédigeons nos projets, notamment sur la pérennité du projet. Nous serons heureux de revenir ici dans deux ans et constater que le groupe électrogène fonctionne toujours. »

Le député d'Etoumbi, Francis Pépin Omvouelet, avant de remettre le matériel au sous-préfet de ce district, a, au nom de tous les habitants de la localité, remercié le Rotary club Brazzaville centre. « En cette période de crise économique et financière, recevoir un don d'un partenaire, c'est la chose la plus importante. Nous sommes très contents. Etoumbi, c'est votre localité, vous reviendrez toujours, notre porte est largement ouverte. Nous serons-là pour continuer notre collaboration avec vous. En mon nom propre et au nom du ministre Charles Nganfouomo qui est mon titulaire, je vous dis merci. Je dis merci aussi au chef de l'Etat qui a construit cette route qui nous a permis d'arriver jusqu'ici sans problème. Parce qu'à l'époque, il nous fallait des jours pour arriver ici. Hors, aujourd'hui, vous pouvez réaliser une activité à Etoumbi, comme si vous étiez dans un quartier de Brazzaville. »

S'adressant au personnel de l'hôpital et au sous-préfet, le député d'Etoumbi a dit. « En cette période lorsque les autres ont pensé à vous, essayez également de penser que nous devons bien gérer. Préservons ce qu'on a eu. Ce matériel je vous le remets, faites à ce qu'il soit bien utilisé et pour le bien de toute la population d'Etoumbi. »

Remettant Le sous-préfet d'Etoumbi, Ndinga-Landzé, a pour sa part remercié le Rotary club qui a pensé à la population d'Etoumbi, ainsi que le député siégeant et son titulaire, pour avoir facilité la venue de ce matériel au bon port. « Les mousses de l'hôpital disparaissent, est-ce que ce sont les malades qui sortent avec ces moussent où le personnel de l'hôpital ? Cette fois-ci, faites de sorte que le matériel ne disparaisse plus. Je vous demande la bonne utilisation de ce matériel », s'est-il adressé au personnel de l'hôpital.

Recevant le matériel médical du sous-préfet d'Etoumbi, le docteur Blad Virginot Kounkou, a félicité la délégation du Rotary club pour être venue à son hôpital, ainsi que tous ceux qui ont contribué de près ou de loin pour que ce matériel arrive à l'hôpital d'Etoumbi.

Notons que dans la composante du projet « GG », il y a aussi la formation. La semaine prochaine, une formatrice viendra de Brazzaville pour former le personnel de l'hôpital de base d'Etoumbi, a annoncé le responsable du projet, Nestor Oyoukou.

Le contenu du don médical

2 aspirateurs de mucosité (nouveau-né) ; 2 boites d'examen gynécologique ; une boite accouchement complet ; une boite césarienne ; deux boites de petite chirurgie ; une boite à pansement ; deux boîtes abcès-suture ; 2 haricots inox ; 2 pèses personne grand cadron 0-180kg ; 2 tensiomètre lian Scenic+stethoscope ; 20 blouses blanc coton manche longue ; 8 casaques verte bloc opératoire ; 20 divers 1 champo vert coton ; 2 kits complets de glycémie +bandelettes boite 50 ; 30 divers1 champ vert coton ; 30 blouses blanc coton manche longue ; 10 casque verte bloc opératoire ; ...

Congo-Brazzaville

Musique - Une animatrice de "Couleurs tropicales" partage son expérience avec des Congolais

Juliette Fievet, journaliste membre de l'équipe d'animation de l'émission sur Radio France Internationale… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.