5 Octobre 2017

Cameroun: Charbon de bois - On organise la filière

La plate-forme d'orientation et de suivi du développement de la chaîne de valeurs du charbon de rebuts de scierie s'est réunie à Bertoua récemment

La région de l'Est veut se positionner comme un acteur majeur dans l'approvisionnement du marché national en charbon de bois, en s'appuyant sur son fort potentiel en matière de rebuts de bois de scierie. L'Est abrite en effet le plus grand massif forestier du pays et un grand nombre d'unités de transformation de bois assises sur les concessions forestières. Mais le rendement à la transformation étant de l'ordre de 40% environ, il en ressort d'énormes quantités de déchets. Afin d'éviter de les détruire inutilement, leur valorisation par la carbonisation devient une opportunité.

D'où la réunion tenue par la plate-forme d'orientation et de suivi du développement de chaîne de valeur du charbon de rebuts de scierie à Bertoua, le week-end dernier. L'objectif est entre autres, d'améliorer l'offre nationale en charbon de bois légal. En 2015, la consommation nationale annuelle se chiffrait à environ 356.000 tonnes. Ce qui représente 2,5 millions de m3 de bois, soit plus de 18.500 hectares de forêts naturelles détruits, selon des statistiques du Programme d'appui à la mise en œuvre de la stratégie de développement du secteur rural, volet forêt environnement. Pour le gouverneur de la région de l'Est, Grégoire Mvongo qui présidait les assises, il faudrait accompagner les producteurs afin qu'ils nouent des partenariats avec les fournisseurs de la matière première et explorent des pistes pour améliorer l'évacuation de ce charbon de bois vers les marchés des autres centres urbains. Selon des données de 2012, l'offre durable de bois ne peut couvrir que 64% de la demande dans la région de l'Extrême-nord.

Par contre, avec le potentiel de la région de l'Est, évalué à 1, 22 million de m3 de rebuts de sciage dont 50% carbonisable, 15% de la demande nationale en charbon de bois pourrait être ainsi couverte, permettant de préserver 4300 hectares de forêts naturelles. Or, actuellement, l'offre nationale en rebuts de scierie n'est que de 2%. Selon des études, le chiffre d'affaires annuel de cette filière est de 200 millions de F dans la région de l'Est. Un chiffre que la plate-forme espère porter à 2 milliards de F, avec l'appui technique de la coopération allemande.

Cameroun

Téléphonie mobile - Paul Biya n'a toujours pas approuvé les concessions d'Orange et de MTN

Deux ans et demi après leur signature, les contrats d'exploitation de la téléphonie mobile au… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.