12 Octobre 2017

Cote d'Ivoire: Apaisement du front social - Voici les propositions du conseil national du dialogue social

L 'embrasement du front social en Côte d'Ivoire ne profite à personne. Cette situation met à mal le fonctionnement de l'administration publique et du secteur privé.

Pour minimiser au maximum l'ébullition du climat social, le Conseil national du dialogue social (CNDS), lors de sa session de sensibilisation de ses membres sur la Déclaration de principes tripartites sur les entreprises multinationales et la politique sociale tenue du 27 au 28 septembre dernier à la Maison de l'Entreprise au Plateau, a fait de judicieuses recommandations.

Au gouvernement ivoirien, le CNDS lui a rappelé son statut d'employeur pour un strict respect des textes ; l'instauration d'un cadre d'échanges entre l'Etat et les centrales syndicales sur la mise en œuvre de leurs revendications pour éviter la prolifération d'organisations "spontanées".

Les gestionnaires du CNDS ont demandé au gouvernement de s'approprier cet outil de dialogue social pour le règlement des conflits. A cela s'ajoutent l'instauration de la confiance entre les acteurs, en mettant l'accent sur le respect des règles de partage d'information et la confiance et la réactivation du Comité de dialogue social de la Fonction publique. L'instauration d'un mécanisme structuré de gestion des conflits dans l'administration publique. Aux employeurs, le Conseil national du dialogue social leur a demandé d'éviter l'affaiblissement des syndicats, d'instaurer la confiance entre les acteurs, en mettant l'accent sur le respect des règles de partage d'information et la confiance. A cela s'ajoute le respect de la législation du travail.

En tout cas, le CNDS n'a pas exclu les travailleurs. Ils sont invités à tout mettre en œuvre pour instaurer la confiance entre les acteurs en mettant l'accent sur le respect des règles de partage d'information. Le CNDS invite également les travailleurs au respect de l'environnement (de l'autorité et les règles). Pour ce qui est du repositionnement national et du rôle du CNDS, il a été proposé la mise sur pied d'un comité chargé de réflé- chir au positionnement du CNDS et construire le plaidoyer, l'appropriation de ce Conseil au plus haut niveau afin de lui donner l'envergure souhaitée.

S'y ajoutent la sensibilisation des partenaires sociaux et du grand public aux missions du CNDS ; l'établissement de partenariats avec des organisations internationales telles l'Organisation Internationale de Travail (OIT) et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et l'opérationnalisation du site web du CNDS. Toutefois, cette session a permis aux participants et experts d'évoquer quelques difficultés auxquelles est confronté lé Conseil national du dialogue social. Il s'agit entre autres de l'acquisition d'un nouveau siège, car l'actuel situé à la Riviera 3 est exigu. L'absence de budget a été également déplorée. Le président du CNDS N'doumi Bernard a salué la tenue de cette session dont le but essentiel était de sensibiliser les membres du conseil à la Déclaration de l'OIT sur les entreprises multinationales et la politique sociale (EMN).

Pour lui, le dialogue social est " incontournable". « (... ) Les différents problèmes qui sévissent dans les entreprises aujourd'hui sont dus à un manque de dialogue social. Il vaut mieux dialoguer que d'être obligé à la fin. C'est pourquoi nous attirons l'attention de nos mandants tripartites (travailleurs, employeurs et gouvernement) sur le nécessité du dialogue social », a expliqué M. N'Doumi Bernard. Avant de rappeler aux travailleurs qu'autant ils ont des droits, autant ils ont des obligations. Et s'ils manquent à leurs obligations, a précisé le pré- sident du CNDS, ils subiront la rigueur de la loi, quelles que soient les "armes légales" mises à leur disposition par le Code du travail. « Les employeurs sont le garant de la paix sociale et ce sont eux qui ouvrent le dialogue social.

Il faut que leurs bureaux soient ouverts pour recevoir les responsables syndicaux et délégués du personnel. Nous sommes persuadés que seules les discussions peuvent éviter les conflits dans les entreprises et administrations », a préconisé le premier responsable du Conseil du dialogue social. Quant à M. Aguié Amaffou Germain, conseiller spécial du ministre Jean-Claude Kouassi, il a rassuré les membres du CNDS quant au règlement du problème de siège et des indemnités.

Aussi a -t-il exprimé au nom du ministre de l'Emploi et de la Protection sociale la gratitude du gouvernement au Bureau international de Travail (BIT) pour son expertise en matière d'emploi décent et du dialogue social. Il est bon de noter que la Déclaration de principes tripartite sur les entreprises multinationales et la politique sociale est le seul instrument de portée mondiale traitant des pratiques durables et responsables des entreprises adoptée de façon tripartite.

Elle repose sur les normes internationales du travail et clarifie les responsabilités des différentes parties (entreprises multinationales - gouvernements -organisations d'employeurs et de travailleurs).

Cote d'Ivoire

Rechercher sur Houphouët Boigny - La communauté universitaire veut valoriser ses travaux

Ce prix vise à distinguer et à valoriser les travaux de recherche sur Félix Houphouët Boigny,… Plus »

Copyright © 2017 Le Patriote. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.