11 Octobre 2017

Tchad: Signature d'un accord sur l'extension d'une zone de conservation forestière

Le président directeur général d'African Parks, Peter Fearnhead a signé le 10 octobre, un accord avec le ministre de l'Environnement et de la pêche du Tchad, le Dr Ahmat Mbodou Mahamat, pour la gestion de l'écosystème fonctionnel au parc de Zakouma.

Selon un communiqué de l'ONG African Parks, la signature d'un accord pour la gestion et la protection d'un territoire étendu de zones de conservation est essentielle pour les réserves périphériques clés de Siniaka Minia et du Bahr Salamat, ainsi que les couloirs de faune adjacents pour créer l'écosystème fonctionnel du parc de Zakouma.

African Parks gère des aires protégées à travers l'Afrique et dirige le parc national de Zakouma depuis 2010. Cette ONG indique que les résultats obtenus à Zakouma ont permis l'extension du mandat de gestion à un paysage beaucoup plus vaste, sécurisant des habitats vitaux au-delà du parc national pour le bénéfice des communautés locales et de la faune.

Situé entre le désert du Sahara et les régions fertiles de forêt tropicale d'Afrique centrale, le Parc national de Zakouma est une région sauvage soudano-sahélienne unique et un refuge pour certaines des populations d'espèces de faune les plus importantes d'Afrique centrale et de l'ouest.

Parmi celles-ci, le lion, la girafe Kordofan et la plus grande population d'éléphants du pays qui avait été réduite de 95% en raison du braconnage généralisé entre 2002 et 2010. Depuis que le gouvernement du Tchad a confié la gestion à African Parks, de nombreuses mesures d'application de la loi et programmes communautaires ont permis d'éliminer le braconnage et pour la première fois depuis une décennie, la population d'éléphants est en augmentation.

« Le gouvernement du Tchad a fait preuve de vision extraordinaire en s'engageant dans la conservation de ses parcs irremplaçables », a déclaré Peter Fearnhead, PDG d'African Parks. Et d'ajouter : « Grâce à notre partenariat à Zakouma, nos actions ont apporté stabilité et sécurité aux communautés locales et à la faune, ouvrant la voie à l'intégration des réserves de faune de Siniaka Minia et du Bahr Salamat et des importants corridors entre eux dans le cadre de notre mandat de gestion. Nous sommes reconnaissants envers notre partenariat avec le gouvernement du Tchad et envers le soutien de l'Union Européenne ainsi que d'autres partenaires financiers qui ont rendu cela possible ».

Les principales priorités de la gestion consisteront de réduire les activités de braconnage et les conflits hommes-faune grâce à l'amélioration des systèmes d'application de la loi et de lutte anti-braconnage. Elles incluent également le suivi de la faune, le développement des infrastructures, le recrutement et la formation de personnel pour promouvoir les capacités nationales ainsi qu'une contribution globale à la croissance socio-économique.

En outre, dimanche 8 octobre, les gouvernements du Tchad et d'Afrique du Sud ont signé un protocole d'entente permettant à African Parks de transférer une population fondatrice du rhinocéros noir d'Afrique du Sud au parc national de Zakouma pour la réintroduction de l'espèce au Tchad l'année prochaine. Le rhinocéros noir a été vu pour la dernière fois au Tchad à la fin des années 1980. Cet engagement pour renforcer la sécurité et éliminer le braconnage afin de faciliter le retour en toute sécurité d'espèces clés constitue une composante essentielle de la restauration de Zakouma.

« Nous sommes fiers de ce qui a été réalisé au parc national de Zakouma », a déclaré Ahmat Mbodou Mahamat, ministre de l'Environnement et des pêches du Tchad.

La signature d'un accord pour la gestion de l'écosystème fonctionnel du parc Zakouma est une étape importante dans la sécurisation des corridors de migration et des habitats des espèces animalières protégées.

« Le parc national de Zakouma est un succès de la coopération Tchad-UE, et l'extension d'un mandat de gestion de la conservation par African Parks permettra d'accroître son empreinte sur une plus grande zone. L'expérience du parc montre également les liens étroits entre la sécurité, le développement et la conservation de l'environnement : la sécurité s'est nettement améliorée autour du parc grâce au dispositif efficace de la lutte anti braconnage mis en place en coopération avec les forces de sécurité, et le développement socio-économique est favorisé par la création d'emplois, la valorisation des recettes touristiques, la promotion de l'artisanat et de la culture locale » a déclaré Denisa-Elena Ionete, ambassadeur de l'UE au Tchad.

Tchad

Les magistrats reconduisent la grève pour une semaine

Au Tchad, après avoir observé une grève de trois jours, les magistrats ont décidé de… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.