11 Octobre 2017

Cameroun: Epidémies et pandémies - Communautés et société civile en première ligne

Le programme de préparation, élaboré par la Fédération internationale des sociétés de la Croix-rouge et du Croissant rouge (FICR) et la Croix-rouge camerounaise (CRC) a été présenté hier.

Les épidémies et les pandémies, comme les catastrophes naturelles, ne sont pas toujours prévisibles. Et quand elles surviennent dans des pays ne disposant pas toujours de moyens pour y faire face, on court généralement vers le pire. Et pour une raison toute simple : très souvent, les communautés concernées au premier chef et devant jouer un rôle essentiel, de concert avec la société civile, le secteur privé et les gouvernements, ne sont pas formées à la préparation aux épidémies et aux pandémies. Alors qu'elles devraient contribuer de façon vitale à détecter, maîtriser et endiguer la propagation des maladies, sauver des vies et en réduire les effets négatifs.

C'est fort de ce constat, que la Fédération internationale des sociétés de la Croix-rouge et du Croissant rouge (FICR) et la Croix-rouge camerounaise, organisent une rencontre internationale depuis hier, dans le but d'entamer des discussions sur l'importance de l'implication des communautés, de la société civile et du secteur privé dans la préparation aux épidémies et pandémies ; les objectifs du programme et les opportunités de partenariat et de collaboration autour de cette initiative. Pour la présidente de la Croix-rouge Camerounaise, Cécile Akame Mfoumou, au-delà du choix du Cameroun d'abriter ces assises, qui plus est, figure dans la première vague des huit pays choisis pour mener ce combat qui démarre en 2018, « le renforcement des capacités des communautés, pour une détection précoce, une intervention rapide et une communication fiable est un impératif » en cas d'épidémies, de pandémies.

Les communautés doivent donc être entraînées à la préparation de cette lutte, avec le concours de la société civile, des populations et du secteur privé en appui aux gouvernements. La CRC est disponible et prête à mettre son réseau de volontaires (23 000) pour accompagner cette action. Andrei Horia Engstrand Neacsu, Représentant régional pour l'Afrique centrale de la FICR, insiste quant à lui, sur la préparation des communautés. « Prévenir vaut mieux que guérir », a-t-il tenu à rappeler à l'assistance.

Cameroun

Kylian Mbappé - Élu Golden boy 2017

Voilà de quoi redonner du sourire à Kylian Mbappe qui a totalement raté son match dimanche dans le… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.