12 Octobre 2017

Sénégal: Salon international de l'habitat de Dakar - La foire des plans se poursuit

Au deuxième jour du Salon international de l'habitat de Dakar, ouvert mardi dernier, les stands continuent de refuser du monde. Ce qui montre que les logements sociaux constituent une véritable préoccupation des citoyens

Sablux holding, une entreprise spécialisée dans l'immobilier, la construction, les services et les matériaux se veut leader dans l'immobilier sur l'ensemble du territoire national. Elle entend faire le maillage du territoire national en construisant des habitats sociaux à des coûts acceptables. Marième Ndour Ba, directrice de Sablux holding, dira que son entreprise «est 100% sénégalaise avec à son actif 75 emplois directs et 500 indirects. Et que l'entreprise évolue dans la construction verticale ».

Mieux, poursuit-elle, «nous entendons construire 5000 logements d'ici 2025. Nous détenons des terrains (titres fonciers) à Dakar et dans les régions. Bref, nous sommes bien lotis pour mettre à la disposition des demandeurs d'habitat des logements de qualité, et à coût raisonnable». Babacar Guèye, business développer de l'entreprise Adila tient à préciser qu'il est tout à fait possible d'avoir un toit pour tous, si l'Etat les accompagne en leur octroyant une ardoise foncière à coût réduit.

«Notre souhait, c'est d'arriver à construire des logements sociaux sur l'ensemble du territoire national, selon les demandes formulées. Les coûts vont différer selon les régions, l'acquisition du foncier et le type d'habitat. Mais les matériaux de construction seront les mêmes». Autre chose a-t-il précisé. «Nous sommes prêts à livrer des logements sociaux à la demande des coopératives ou associations bien structurées, avec le quitus des banques».

30.000 emplois directs à créer 

«Au-delà, de l'aspect social, nous serons à même de créer quelques 30.000 emplois directs sur place. En clair, il s'agira de recruter du personnel qualifié local sur place pour participer aux travaux de construction de ces logements. Une façon, pour nous, d'une part, de participer efficacement à la résorption de l'emploi et, d'autre part, à la création de richesses», a expliqué Babacar Guèye.

Sénégal

Réticence à l'adhésion du Maroc dans la CEDEAO – Macky Sall calme le secteur privé

Le président Macky Sall a calmé les ardeurs du secteur privé sénégalais comme celui… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.