12 Octobre 2017

Afrique: Coupe du monde Russie 2018 - 23 pays déjà qualifiés, 9 places restent encore en compétition

A huit mois du coup d'envoi de la 21e édition de la Coupe du monde Russie 2018, plus de la moitié des pays qualifiés sont connus. Au total, 23 pays ont déjà obtenu leur visa pour entrer en Russie en juin prochain (14 juin - 15 juillet 2018).

En Afrique, deux sur les cinq pays ont déjà conquis leurs tickets avant le terme des éliminatoires, le 11 novembre prochain. Trois places restent encore en concurrence. En Europe, dix pays ont déjà acquis leur billet sur les 13 disponibles. Pour les trois autres restantes, il faut passer par les barrages qui mettent en compétition les 8 meilleurs 2e de poule.

L'Amérique du Sud a aussi dégagé ses 4 représentants, en attendant de connaître son barragiste pour compléter la liste des cinq places pourvus. Au Nord, la Zone Concacaf connaît aussi ses trois représentants au Mondial russe, en attendant son barragiste pour compléter la liste.

L'Asie a aussi dégagé son « 4 majeur », devant la représenter à cette 21e édition, dans moins d'un an. Reste à présent la place de barragiste en jeu.

Afrique : Nigeria et Egypte déjà en Russie

En Afrique, ils étaient 53 pays sur la ligne de départ, répartis en cinq groupes. A l'arrivée, les cinq premiers de groupe sont directement qualifiés conformément au règlement. Soit 5 pays au total. Et à une journée de la fin, le Nigeria et l'Egypte ont déjà acquis deux des cinq visas disponibles. Alors que les Super Eagles participent pour la sixième fois à ce banquet mondial du sport roi, dont une troisième consécutive depuis 2010 en Afrique du Sud et 2014 au Brésil, les Egyptiens en sont à leur troisième participation. Concernant les trois places à pourvoir, le Sénégal, la Tunisie, le Maroc et la Côte d'Ivoire sont en pole position dans la course. Mais si le Sénégal et la Tunisie sont mieux placés dans cette course, le Maroc l'est moins.

En effet, le Sénégal, leader de la poule D avec un avantage de deux longueurs sur ses adversaires (Burkina et Cap Vert) et un match de plus au programme contre l'Afrique du Sud, le Maroc doit batailler ferme pour assurer son billet. Ce sera à l'issue de la « finale du groupe C, à Abidjan. Un choc qui sent la poudre lors de la dernière journée en début novembre. La Tunisie ne devrait pas connaître des soucis face à Libye, dernière du groupe, et qui n'est plus motivée. Avec 13 points au compteur, contre 10 à leur dauphin (Rd Congo), les Aigles de Carthage peuvent faire leur réservation pour Moscou.

Europe : Les grands à l'heure, sauf l'Italie

Pas de surprises notables à l'issue de la phase d'écrémage en Europe. C'est le constat qui se dégage au terme de la 10e et dernière journée de la phase de groupe de la Zone Uefa. De l'Allemagne, championne en titre, au Portugal de Cristiano Ronaldo, en passant par la France, l'Angleterre, l'Espagne, la Belgique, la Pologne, tous les grands d'Europe sont à l'heure.

L'Islande et la Serbie complètent la liste des admis d'office, en attendant les quatre barragistes pour compléter la quinzaine de représentant du vieux continent. L'unique surprise est l'absence de l'Italie, qui devra passer par les barrager pour se frayer une voie vers la Russie. En fait, outre la Russie, pays hôte de la compétition, l'Europe aura 13 représentants issus des éliminatoires. A noter que les barrages concernent les 8 meilleures équipes classées deuxième de leurs poules. Elles s'opposent en manches aller et retour en novembre prochain. Comme en Afrique, plus de 54 étaient en lice sur la ligne de départ.

Amérique du Sud : Toujours les mêmes

Sans surprise, le Brésil de Neymar n'a pas connu de soucis pour décrocher son visa. En fait, un Mondial sans les artistes brésiliens, c'est un plat sans sauce. Recordman au palmarès avec ses cinq titres (1958, 1962, 1970, 1994 et 2002) le Brésil est un habitué à ce rendez-vous quadriennal de la fête du sport roi. L'Argentine de Lionel Messi a certes souffert pour arracher sa qualification dans la dernière journée avant-hier, grâce à son génie du Fc Barcelone, mais les Bleus et Blancs seront de la partie.

Leur absence à cet évènement serait un coup dur. Avec ces deux sacres, les Argentins figurent aussi au palmarès, mais Messi court toujours derrière cette consécration qui manque encore à son immense palmarès. L'Uruguay de Luis Suàrez et Edison Cavani sera aussi au rendez-vous. La Colombie complète la liste des Sud-Américains, principaux adversaires des Européens pour la succession de l'Allemagne au palmarès.

Amérique du Nord : Mexique, porte drapeau

La Concacaf sera représentée par le Mexique, le Costa Rica et le Panama. Avec éventuellement un quatrième représentant, si leur barragiste parvient à franchir les barrages. L'Asie a aussi une chance à saisir lors des barrages pour compléter le groupe de 4 représentants de la zone. En attendant, l'Arabie Saoudite, l'Iran, le japon et la République de Corée ont déjà acquis leur visa d'entrée en Russie.

En attendant le tirage sera effectué en début décembre prochain, les têtes de séries sont déjà connues depuis hier.

Outre le tenant du titre, l'Allemagne, la France, le Brésil, l'Argentine, le Portugal, la Belgique, la Pologne et naturellement la Russie, pays hôte, sont les autres têtes de série du tirage prévu le 1er décembre prochain à Moscou.

Sénégal

Mécontents de la hausse du prix de la farine, les boulangers annoncent 48 heures sans pain

Si rien n'est fait d'ici là, les boulangers envisagent de ne pas fabriquer de pain les 1er et 2 novembre… Plus »

Copyright © 2017 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.