12 Octobre 2017

Madagascar: Santé - Albert Zafy admis à la polyclinique d'Ilafy

L'ancien chef d'État a été victime d'un malaise, hier matin. Soigné à la polyclinique d'Ilafy, il devrait être évacué, à Maurice, aujourd'hui.

Mal en point. « Espérons que le pire est passé. Nous prions tous pour qu'il recouvre la santé rapidement », a déclaré d'un ton soulagé Tabera Randriamanantsoa, ancien ministre, et un des proches collaborateurs d'Albert Zafy, ancien Président de la République, lors d'un entretien téléphonique, hier, en fin d'après-midi.

L'ancien chef d'État, aurait été victime d'un malaise, hier, matin à son domicile, à Ivandry. Conduit « en urgence », au Centre hospitalier universitaire (CHU), Joseph Raseta, Befelatanana, le résident de la villa Elisabeth, a été, finalement admis à la Polyclinique d'Ilafy. « Les médecins du centre hospitalier public ont décidé qu'il était préférable qu'il soit soigné dans un endroit sécurisé, où l'on ne traite pas les épidémies », a indiqué Serge Zafimahova, politicien et un de ses proches, en milieu d'après-midi.

Le CHU de Befelatanana fait en effet partie des centres d'accueil des personnes atteintes de peste. Aux dernières nouvelles, l'ancien Président, serait en soins intensifs, à Ilafy. Si la thèse d'un Accident vasculo-cérébral (AVC) circule depuis hier matin, les proches d'Albert Zafy, restent, cependant, prudents sur la cause de son malaise.

Evacuation sanitaire

« C'est juste un malaise dû à la fatigue et à l'âge. Son état est déjà stable », rassure Serge Zafimahova. Même son de cloche du côté de Tabera Randriamanantsoa. « De ce que j'ai vu, je ne pense pas qu'il s'agisse d'un AVC. Il était en petite forme durant un certain temps mais, a déjà repris des forces. Il a, cependant, fait une rechute. Étant donné son âge avancé, la fatigue n'est jamais bonne », soutient-il.

Son parti politique, l'Union nationale pour le développement et la démocratie (UNDD), a confirmé son hospitalisation dans un communiqué de presse, hier, mais reste muet sur la nature du mal qui a causé l'hospitalisation en urgence de l'ancien Président. L'ancien ministre Randriamanantsoa concède, néanmoins, que dans la matinée, Albert Zafy, était « sérieusement mal en point ».

Le fait qu'une évacuation sanitaire (EVASAN) de l'ancien chef d'État soit programmée pourrait indiquer qu'il pourrait s'agir d'un diagnostic plus délicat qu'un malaise dû à la fatigue. Sauf changement, le résident de la villa Elisabeth, devrait être évacué, à l'île Maurice, ce matin. La Police de l'air et des frontières (PAF), confirme avoir déjà été notifié de l'EVASAN de l'ancien Président.

« L'évacuation aurait dû se faire aujourd'hui. Seulement, le passeport du médecin qui devait l'accompagner n'était pas encore prêt. Aussi, devrait-elle se faire demain matin [ce jour] », explique Tabera Randriamanantsoa. Né à Betsiaka, Ambilobe, le 3 mai 1927, Albert Zafy est chirurgien cardiologue. Ayant le grade de professeur, il fut Président de la République, du 27 mars 1993, jusqu'à son empêchement par l'Assemblée nationale, validé par la Haute cour constitutionnelle (HCC), le 4 septembre 1996.

Madagascar

Union européenne - Présentation de condoléances à la famille Zafy

La Délégation de l'Union européenne a appris avec tristesse le décès de l'ancien… Plus »

Copyright © 2017 L'Express de Madagascar. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.