12 Octobre 2017

Cameroun/Egypte: Elles tombent de haut !

Le carré d'as se compose du Cameroun, de l'Egypte (Poule A), du Kenya et du Sénégal. Les demi-finales de demain nous permettront de connaître les noms des deux qualifiés pour le championnat du monde qui aura lieu au Japon en septembre 2018.

Ce sera le premier verdict, en attendant le deuxième lendemain, celui de la consécration.

Encore une fois et pour la deuxième CAN consécutive, la Tunisie est loin du podium.

L'équipe de Bassam Fourati, à Yaoundé, cale pour la deuxième fois d'affilée. Elle était hors d'état de s'imposer face aux Sénégalaises et s'est contentée d'un seul set, le troisième, 25-18, avant de subir la loi des Kényanes dans une rencontre à sens unique. Trois sets à zéro 17-25, 21-25, 16-25.

Une image ternie

Un maigre butin pour une formation tunisienne qui a déçu et qui a laissé la plus mauvaise des impressions chez les techniciens. Pourtant, elle était promise au départ à un rôle prépondérant, compte tenu de l'exploit lors du dernier championnat d'Afrique des clubs et les excellentes prestations des joueuses qui composent l'effectif actuel de l'équipe nationale.

La défaite inattendue et étonnante face au Sénégal a prouvé que la sélection tunisienne a des limites. L'ensemble ne pouvait prétendre à mieux. C'est pour cette raison que nos joueuses se sont effondrées le jour suivant face aux tenantes du titre.

La seule victoire du six national a été obtenue face à la modeste équipe du Nigeria qui n'a pas fait le poids.

Les joueuses étaient incapables d'évoluer sur un rythme soutenu puisqu'il leur manquait la préparation nécessaire, les tests amicaux utiles et l'encadrement parfait. L'équipe a failli se retrouver dans un état critique et en deçà de ses valeurs. Il faut revoir beaucoup de choses pour tenter de redresser la barre et redorer l'image du volley-ball féminin ternie par une prestation calamiteuse qui a valu aux coéquipières de Mériem Brik de quitter la CAN par la petite porte.

Cameroun

Le dur combat des familles des victimes un an après la catastrophe ferroviaire d'Eséka

Le 21 octobre 2016 le déraillement d'un train provoquait la mort de 79 personnes au Cameroun. Un an après… Plus »

Copyright © 2017 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.