12 Octobre 2017

Tunisie: Des signes qui ne trompent pas

L'objectif, comme nous l'a précisé l'entraîneur adjoint, Karim Nafti, est de consolider les potentialités intrinsèques de l'ensemble, tout en apportant quelques réajustements dans la manière d'évoluer de l'équipe.

Les deux matches amicaux disputés respectivement face au CAB au «M'hiri» et contre l'US Monastir au stade «Ben-Jannet», ont permis, par ailleurs, de jauger le degré de forme de certains joueurs en manque de compétition, soit pour des raisons de santé, comme c'est le cas pour le gardien Rami Jridi, le défenseur Slim Mahjebi, le demi Houssem Dagdoug et l'avant Waliou N'doye, soit pour des raisons extra-sportives en relation avec le problème de renouvellement de contrat avec le club.

C'est le cas précisément du défenseur axial, Héni Amamou. Et puis, certains jeunes ont été sollicités pour leur permettre de s'intégrer progressivement avec les seniors. A ce titre, on cite les noms du jeune gardien, Sabri Ben Hassen, des demis, Sameh Bouhajeb et Aymen Rezgui, et de l'avant, Mohamed Ali Ragoubi... Tous n'ont guère démérité. Ce qui prélude à leur insertion progressive parmi l'équipe au cours de la saison.

De bons signes

Les deux matches précités ont été par ailleurs soldés sur deux victoires pour les «Noir et Blanc». La première, suite au but de Maher Hannachi réussi face au CAB à la 68e, et le second contre l'USM, sur un tir bien appuyé de Alaâ Marzoughui à la 82e minute. La défense, pour sa part, n'a encaissé aucun but au cours de ces deux tests.

Les entraînements effectués au cours de cette semaine ont enregistré le retour des internationaux, après la fin de leurs engagements actuels avec la sélection. Il s'agit précisément de Yacine Meriah, Hamza Methlouthi, Karim Aouadhi et Mohamed Hédi Gaâloul.

L'imbroglio prédominant...

En contrepartie, des problèmes musculaires viennent de contraindre les joueurs Oussama Amdouni et Raymond Monday au repos. Quant à Walid Karoui, la fracture qu'il avait contractée lors du match aller des quarts de finale de la coupe de la CAF, face au FUS Rabat, nécessite encore un mois de repos... Un coup dur, aussi bien pour le joueur que pour l'équipe, eu égard au rôle qu'il jouait dans la stratégie collective de l'ensemble.

Quant au dossier afférent au poste d'entraîneur, les derniers échos font part d'un accord imminent avec le coach belge de la sélection camerounaise, Hugo Broos. Ce qui amène à dire que les jours du coach portugais Jose Da Mota avec le CSS sont comptés.

Mais quand la passation aura-t-elle lieu?

C'est la question qui se pose pour le moment tant l'imbroglio demeure prédominant quant à la date du départ de l'entraîneur belge du Cameroun où il exerce pour le moment.

Ce sera a priori avec la clôture de la phase des éliminatoires du Mondial 2018, où sa mission avec le «team» national camerounais sera clôturée au mois de novembre prochain.

Tunisie

Au cœur du débat sur la décentralisation

En fait, le secteur privé fait face également à des obstacles en relation avec l'environnement des… Plus »

Copyright © 2017 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.