13 Octobre 2017

Ile Maurice: Après des affiches illégales contre la presse - Manif devant les locaux de La Sentinelle et du Mauricien

Remue-ménage particulier devant les locaux de La Sentinelle et du Mauricien, à Port-Louis, ce vendredi 13 octobre. Une dizaine de membres de la Hindu Common Front Force manifestent actuellement.

Selon le président du front commun, Prakash Budlorun, cette manifestation a pour objectif de dénoncer le «racisme» et le «communautarisme» dont, allègue-t-il, la presse ferait preuve. Dans la foulée, il a condamné le fait que des journalistes aient traité le Deputy Chief Whip Ravi Rutnah d'aboyeur.

Une manifestation qui intervient un jour après que des affiches illégales portant le logo de la Hindu Common Front Force ont été placardées dans le nord du pays, hier, jeudi 12 octobre. Affiches visant La Sentinelle Ltée ainsi que nos confrères du groupe Le Mauricien. «Stop Hindu Bashing», est-il écrit.

Ile Maurice

Singes en captivité - Une campagne lancée pour interdire la pratique à Maurice

Une vidéo et une pétition circulent sur les réseaux sociaux. Leur but : sensibiliser afin qu'une… Plus »

Copyright © 2017 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.