13 Octobre 2017

Ile Maurice: Des produits ménagers utilisés pour tuer les chiens errants - PETA dénonce la MSAW

Selon PETA UK, ces exécutions barbares de chiens errants se pratiqueraient afin qu'ils «n'agacent plus les touristes».

Des chiens errants entassés dans une cage. Ils tentent vainement de se débattre. Aboient. D'autres sont déjà morts. Certains luttent pour se maintenir sur leurs pattes... Pendant ce temps, un officier de la Mauritius Society for Animal Welfare (MSAW) leur fait une injection létale dans le coeur...

C'est ce que montre une vidéo récemment diffusée sur le site de PETA UK(). Ce n'est pas tout. L'organisme ainsi que d'autres organisations militant pour la protection des animaux disent avoir découvert des faits «troublants». Des produits ménagers et du sel purgatif seraient mélangés à l'injection administrée aux chiens errants... Une fois tués, ils seraient enterrés en masse.

Selon PETA UK, ces exécutions barbares de chiens errants se pratiqueraient afin qu'ils «n'agacent plus les touristes». Qui plus est, affirme l'organisme, les employés de la MSAW recevraient un boni pour chaque chien errant capturé.

Devant ces faits, PETA UK a lancé une pétition en ligne pour dénoncer ce cas. En 2012 déjà, une polémique avait éclaté concernant les méthodes «cruelles et barbares» de la défunte Mauritius Society for the Prevention of Cruelty to Animals. Une équipe du Daily Mail avait diffusé des photos prises au sein de la fourrière, montrant comment les chiens errants captures étaient maltraités. D'ailleurs, selon cette enquête, il était estimé qu'entre 60 000 et 80 000 chiens errants avaient été euthanasiés.

Ile Maurice

Singes en captivité - Une campagne lancée pour interdire la pratique à Maurice

Une vidéo et une pétition circulent sur les réseaux sociaux. Leur but : sensibiliser afin qu'une… Plus »

Copyright © 2017 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.