12 Octobre 2017

Cameroun: Santé oculaire - Une protection accrue de la vue s'impose

Les experts ont mis l'accent sur la sensibilisation afin de réduire les déficiences visuelles à l'occasion de la Journée mondiale de la vue hier à Okola

En chanson, le groupe Blind SMS a lancé la sensibilisation du public sur les maladies de la vue. Un duo composé de Gatien Kaze devenu aveugle à la suite d'une opération avortée de la cataracte à l'âge de 7 ans et de Larelle Avomo, mal voyante. Au son de la guitare et de leur voix, le duo musical a interprété le chant de l'espoir. Intitulé « Encore mieux », il encourage ceux qui comme eux, sont aveugles, à positiver. « Bien qu'ayant perdu la vue, nous avons une autre façon de voir et nous n'en voulons à personne. C'est aussi une façon d'encourager le personnel médical qui en prend soin », a confié l'artiste.

Un show offert hier à l'occasion de la Journée mondiale de la vue célébrée au Centre ophtalmologique de référence d'Oback, fleuron de la santé oculaire situé dans l'arrondissement d'Okola, région du Centre. Placée sous le thème : « Chaque vue compte », il a été question pour les différents orateurs de mettre un accent particulier sur la sensibilisation des personnes saines et celles ayant des déficiences visuelles. Une cérémonie présidée par Alim Hayatou, secrétaire d'Etat au ministère de la Santé publique en charge de la lutte contre les épidémies et les pandémies. Il était accompagné par les partenaires nationaux et internationaux tels que l'OMS, Orbis, etc. Selon les statistiques du Minsanté, le Cameroun compte 200 000 aveugles et 600 000 mal voyants.

Face à cette peinture sombre de la cécité, Alim Hayatou a dressé un bilan des efforts fournis par le gouvernement dans la prise en charge de la santé oculaire et salué les efforts de différents partenaires. Parce que loin d'être un slogan creux, la santé visuelle doit être considérée comme une question primordiale. Ceci afin que la prise en charge soit pérenne notamment dans les zones les plus reculées. D'où le plaidoyer en faveur de la sensibilisation et de la promotion de la santé oculaire pour réduire à néant la cécité évitable. A ce sujet, le Dr Henry Nkumbe, directeur adjoint dudit Centre a prescrit qu'« il est important de se faire examiner les yeux régulièrement parce qu'il y a des pathologies à l'exemple du glaucome qui doit être vite diagnostiqué. ».

C'est dans la même perspective que des livres ont été offerts par l'Ong humanitaire Orbis aux enfants de l'orphelinat Notre-Dame-de-la Miséricorde de Nkol-bisson. « Ngono et l'arbre qui chante », ouvrage de Kenneth Youngstein permettra aux orphelins de disposer des astuces pour prendre soins de la vue.

Cameroun

L'écrivain Patrice Nganang placé en détention

Patrice Nganang devrait être présenté à un juge ce matin. Contre lui, trois chefs… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.