13 Octobre 2017

Mali: Le PMU éclaboussé par un scandale sur de faux paris

De nouvelles interpellations ont eu lieu, ce jeudi, à Bamako, de travailleurs et responsables du Pari mutuel urbain (PMU) au Mali. Ces interpellations s'ajoutent à celles opérées la semaine dernière dans le cadre d'une enquête sur un vaste réseau de faux parieurs qui empochent illégalement des gains. Des irrégularités auraient permis à certains de remporter des dizaines voire des centaines de millions de francs CFA.

De faux tickets proclamés gagnants, mais comment cela est-il possible ? De source proche de l'enquête, on explique qu'une observation attentive a révélé que des gains élevés ont été empochés par des parieurs sur quasiment les mêmes points de vente des tickets.

A Bamako, par exemple, trois kiosques du Pari mutuel urbain (PMU) ont rapidement été suspectés avant de découvrir le pot aux roses. Il s'agissait en réalité « de kiosques fictifs » inventés par « un véritable réseau mafieux » à l'intérieur même de la société. Un réseau notamment démasqué grâce à l'informatisation des opérations techniques.

Réseau de faussaire

Ce réseau de faussaire opérait depuis de nombreuses années. A chaque étape, il y a avait des complices, notamment au service de validation des tickets, et au paiement des gains. Au total, plus de huit personnes ont été interpellées. Parmi elles, le directeur d'un département du PMU-Mali, et un autre haut responsable.

Ce vendredi, d'autres interpellations sont prévues d'après nos informations. Le préjudice subi par la société serait énorme. Des dizaines voire des centaines de millions de francs CFA.

Mali

La Minusma repousse plusieurs attaques simultanées à Kidal

La ville de Kidal, dans le nord du Mali, a été la cible de plusieurs attaques ce vendredi 15… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.