12 Octobre 2017

Burkina Faso: Accidents de circulation - Deux conducteurs "fautifs" perdent leurs permis de conduire

La commission technique spéciale de retrait de permis de conduire en partenariat avec l'Office national de la sécurité routière (ONASER) a ouvert, le jeudi 12 octobre 2017 à Ouagadougou, sa 13e session foraine pour statuer sur des dossiers d'accidents mortels de la circulation routière.

Deux condamnations fermes, deux sursis tel est le verdict après l'examen des cinq dossiers d'accidents mortels de la circulation routière. La décision a été prise, le jeudi 12 octobre 2017 à Ouagadougou, lors la 13e session foraine organisée par la commission technique spéciale de retrait de permis de conduire en partenariat avec l'Office national de la sécurité routière (ONASER).

Selon le Directeur général (DG) de l'ONASER, Mamadou Ouattara, le 19 mai 2016 sur la RN°1 un accident de la circulation a fait 24 morts et 36 blessés dont 28 dans un état critique. A l'entendre cela a conduit le gouvernement à entreprendre des mesures de lutte contre l'insécurité routière que sont l'interdiction du transport mixte, l'installation de ralentisseurs, le respect de la réglementation relative aux heures de conduite et le repos des chauffeurs routiers. Pour lui, la plupart des accidents sont dus à l'excès de vitesse, du mauvais stationnement et de l'état technique des véhicules.

M. Ouattara a ajouté que le transport mixte est le principal facteur aggravant dans les accidents mortels. « C'est le cas de l'accident qui a eu lieu le 4 août 2017 faisant 4 morts sur le boulevard des Tensoba », a-t-il témoigné. Le directeur général de l'ONASER a affirmé que la commission de retrait de permis de conduire est l'instance administrative chargée de statuer sur les dossiers d'infractions graves aux règles de la circulation routière ainsi que ceux relatifs aux accidents mortels de la route.

Il a rappelé que le rôle de la commission est d'étudier les constats d'infraction au code de la route faits par les examinateurs du permis de conduire, de prendre des décisions de restitution, de retrait définitif ou temporaire du permis de conduire dont les titulaires ont commis une infraction au code de la route et de contribuer à la prévention routière en organisant des séances de sensibilisation et d'éducation à l'endroit des usagers de la route. De son avis, l'ONASER à travers les sessions foraines cherche à faire connaitre la commission de retrait de permis de conduire aux populations.

D'où sa nécessité à jouer son rôle de prévention dans les accidents de la circulation par la sensibilisation et l'éducation à l'endroit des usagers de la route. M. Ouattara a montré que sa structure est également préoccupée par les engins à deux roues. Pour ce faire, des sessions ont été organisées pour sensibiliser aux comportements à risques liés au non-port du casque.

Tout individu doit connaître le code de la route

Pour la présidente de la commission technique spéciale de retrait de permis de conduire, Djéneba Yamèogo, cinq dossiers de conducteurs incriminés sont examinés. Elle a souligné que les sanctions prévues sont, entre autres, la restitution du permis de conduire au conducteur si les responsabilités incombent à la victime, le sursis pour le cas où les torts sont partagés entre le conducteur et la victime et la condamnation ferme c'est-à-dire le retrait du permis de conduire quand les responsabilités incombent au conducteur.

Mme Yaméogo a précisé que l'objectif de la commission technique de retrait de permis de conduire est la prévention des accidents à travers la sensibilisation des transporteurs et de la population. « Chaque personne doit connaitre les règles de la circulation en apprenant le code de la route, en l'appliquant afin de diminuer le nombre des accidents», a-t-elle souhaité.

Le président de la gare routière de Tampouy, Sékou Sawadogo, pour sa part, a expliqué que l'incivisme est l'un des causes de nombreux accidents. A cet effet, il a soutenu que les transporteurs sont sensibilisés sur les dangers et les accidents de la circulation. Il a, par ailleurs, reconnu que l'ONASER est l'acteur principal dans la promotion de la sécurité routière et contribue à l'amélioration de la fluidité du trafic routier.

Burkina Faso

Forum régional du Centre sur la sécurité - Pour la fusion de la police et de la gendarmerie

En prélude au Forum national sur la sécurité prévu du 24 au 26 octobre 2017, des fora… Plus »

Copyright © 2017 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.