13 Octobre 2017

Cameroun: Un mouvement de grève hier à la défunte Le Bus fait un blessé grave

La victime transportée d'urgence dans un centre hospitalier est un chauffeur de la nouvelle société de transport urbain Stecy, qui a tenté de foncer sur les grévistes en courroux.

Le quartier Nlongkak à Yaoundé a connu une effervescence hier très tôt le matin. En effet, les ex employés de la défunte société Le Bus se sont retrouvés sur rendez-vous à 04 heures du matin, pour un autre mouvement de grève. Armés de 02 banderoles où sont inscrites leurs différentes revendications, ils se sont assis tout le long de l'entrée de la société Stecy, qui a remplacé la défunte Le Bus.

Comme c'est la tradition, aux environs de 05 heures, les chauffeurs de bus sont arrivés pour prendre leurs véhicules, afin de se déployer sur le terrain. « C'est leur chef qui leur a ordonné de monter chacun dans son véhicule et de forcer la sortie », racontent les grévistes. « Un des chauffeurs a tenté de forcer le passage. C'est alors qu'une gréviste s'est accrochée à son véhicule et il s'est mis à la brutaliser. Les autres ayant vu la scène, se sont rués sur lui», rapporte un des grévistes. Il s'en est suivi une bataille générale entre les 02 parties. Confrontation au cours de laquelle on a enregistré un blessé grave à la tête.

Lorsque nous arrivions sur les lieux aux environs de 08 heures, les traces du sang de la victime se trouvaient encore à même le sol. Le sous-préfet de Yaoundé I, les éléments du commissariat spécial et le Directeur Général (DG) de la société Stecy étaient présents. Les bus n'ont finalement pas bougé jusqu'à ce qu'un terrain d'entente soit trouvé entre les ex employés de la défunte Le Bus et les autorités sur place.

A l'issue d'une concertation, le DG de Stecy et le sous-préfet de Yaoundé I ont proposé aux représentants des mécontents de descendre tous ensemble à la communauté urbaine de Yaoundé (Cuy), afin que le délégué du gouvernement puisse débloquer une partie de leur argent, en attendant la suite. Pendant ce temps, le DG de Stecy déclare avoir déjà tout payé les redevances de la défunte société à la Cuy. Finalement, les grévistes ont libéré l'entrée aux environs de 09 heures, permettant aux chauffeurs de bus de sortir travailler.

Joint au téléphone, un représentant des grévistes nous a fait savoir que Tsimi Evouna les a bien reçus et a déclaré que, puisqu'il y a déjà un liquidateur, il est prêt à débloquer l'argent pour que, au moment de la liquidation, on le rembourse. Il suffit que le liquidateur fasse une lettre à la Cuy.

Séance tenante, il a donné des bureaux au liquidateur du côté des palais des congrès. « Nous levons le mot d'ordre le temps que le liquidateur fasse son travail », nous a fait savoir le porte-parole des grévistes.

Cameroun

L'agresseur d'un policier rattrapé à Douala

Robert Ying Dapsia avait poignardé un gardien de la paix 2ème grade à la gare ferroviaire a… Plus »

Copyright © 2017 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.