13 Octobre 2017

Congo-Kinshasa: La MONUSCO sensibilise sur les violences sexuelles et les violences sexuelles en temps de conflit

communiqué de presse

Le Bureau Conjoint des Nations Unies aux Droits de l'homme de la MONUSCO-Beni a organisé le jeudi 12 octobre 2017, un atelier d'échange sur les violences sexuelles et les violences sexuelles en temps de conflit avec les membres des organisations de la société civile du territoire de Beni, Province Nord-Kivu.

C'est le deuxième atelier de ce genre en l'espace de deux mois suite une première rencontre organisée, à Beni, le mercredi 9 août dernier. Cette deuxième phase a rassemblé 28 acteurs des régions Nord, Est et Sud du Territoire de Beni qui continuent d'être lourdement affectées par les violences sexuelles et basées sur le genre et les violences sexuelles liées au conflit. La première sensibilisation avait, elle, ciblé 65 acteurs en provenance des zones de Mangina (Ouest) et Oicha (Nord).

Ces assises, il est bon de le rappeler, ont pour objectifs principaux de sensibiliser les membres de la société civile sur les droits en matière de violences sexuelles et de violences sexuelles en temps de conflit et de lutte contre l'impunité, ainsi que de les informer sur les services offerts aux personnes survivantes dans le cadre de la Stratégie Nationale de lutte contre les violences sexuelles de 2009.

Au cours de la rencontre, les experts du BCNUDH-Beni ont informé l'assistance sur les droits de l'homme et les différents crimes de violences sexuelles dans le droit international, ainsi que sur le mandat du BCNUDH et la méthode de rapportage des cas de violence sexuelle.

Plusieurs autres thématiques ont été développées par des intervenants de la partie gouvernementale (Justice et Santé) : la répression des infractions de violence sexuelle par la justice congolaise ainsi que les services d'assistance holistique pour les survivantes et le fonctionnement du référencement des cas entre les structures de prise en charge.

Les participants ont, pour leur part, été encouragés à partager leurs préoccupations et les problèmes de protection rencontrés dans leur communauté afin d'œuvrer conjointement à l'identification des solutions de prévention et de protection.

Enfin, tout comme lors de la précédente rencontre, ils ont exprimé leur satisfaction d'avoir compris d'avantage, grâce à cet atelier, les différentes formes de violence sexuelles, incluant la violence sexuelle en temps de conflit, ainsi que les mécanismes de rapportage de cas afin de décourager les éventuels auteurs de ces crimes. Au retour dans leur localité et villages respectifs, les participants seront désormais mieux outillés pour répondre aux cas de violences sexuelles selon les principes directeurs d'assistances aux survivantes ainsi que formés pour restituer ces informations et outils dans leurs communautés et réseaux associatifs.

Congo-Kinshasa

RDC au Conseil des Droits de l'homme de l'ONU - La LUCHA et l'ASADHO contestent !

Au moment où le régime de Kinshasa parle d'une victoire diplomatique, les mouvements citoyens ainsi que… Plus »

Copyright © 2017 United Nations Stabilization Mission in the DR Congo. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.