13 Octobre 2017

Kenya: La tension reste vive, l'opposition interdite de manifester

Photo: Daily Nation
Des policiers kényans dans les rues de Nairobi

Au Kenya, le climat politique reste très tendu avant la nouvelle élection présidentielle prévue le 26 octobre. L'opposition manifeste ce vendredi encore pour réclamer une fois de plus des réformes de fond avant l'organisation d'une élection crédible alors que les autorités ont interdit les rassemblements dans le centre des grandes villes.

A Nairobi, les opposants ont bien tenté de se rassembler ce vendredi, mais ils ont été dispersés par la police.

A la mi-journée, un groupe de manifestants s'était dirigé vers le point habituel de rassemblement, le parc Uhuru, rebaptisé pour l'occasion le parc Raïla Odinga, du nom du leader de l'opposition. Un parc qui se trouve tout près du centre-ville.

Les manifestations étant interdites par les autorités, la police a poursuivi, selon des témoins, le moindre groupe ou rassemblement suspect. Impossible donc de s'y réunir.

Cela s'est même transformé en course poursuite aux abords du parc jusqu'à ce que la police finisse par faire usage de gaz lacrymogènes. Au moins deux personnes ont été arrêtées.

La police s'était déployée très tôt ce matin dans le centre des affaires autour des bâtiments officiels, notamment celui de la Commission électorale qui devait être le point d'arrivée de la manifestation.

Discours de Raïla Odinga attendu

Désormais, les opposants attendent la déclaration de Raïla Odinga qui devrait préciser sa position.

Pour l'instant, il est très loin des remous de la scène kényane puisque sa déclaration doit avoir lieu de Chatham House, un centre de réflexion qui l'a invité à Londres lors de deux jours de rencontres pour évoquer les élections dans son pays.

Il ne s'est pas exprimé en public depuis l'annonce de son retrait de l'élection mardi dernier. Entre temps, la Commission électorale a estimé qu'il pouvait part au scrutin confirmé le 26 octobre.

Mais jusqu'ici, rien n'a filtré sur les intentions de l'opposant à Uhuru Kenyatta. Voilà pourquoi, il faudra écouter attentivement son discours pour savoir ce qu'il compte faire dans cette nouvelle configuration.

En savoir plus

La crise politique pénalise l'économie

Une journée riche en tension s'ouvre au Kenya ce vendredi. L'opposition maintient son mot d'ordre de manifester… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.