13 Octobre 2017

Afrique: Journée de la prévention des catastrophes - l'ONU appelle à réduire l'exposition aux risques

A l'occasion de la Journée internationale de la prévention des catastrophes, de hauts responsables des Nations Unies ont appelé les Etats à prendre des mesures pour réduire l'exposition aux risques et les déplacements forcés.

L'Administrateur du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), Achim Steiner, la Secrétaire exécutive de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), Patricia Espinosa, et le Représentant spécial du Secrétaire général pour la réduction des risques de catastrophe, Robert Glasser, ont publié conjointement un éditorial intitulé 'Riches ou pauvres, tous concernés par le changement climatique'.

« De Miami à Porto Rico, en passant par Barbuda et La Havane, les ravages de la saison des ouragans, cette année, dans toute l'Amérique latine et les Caraïbes est un rappel que les effets du changement climatique ne connaissent pas de frontières », écrivent ces trois hauts responsables.

« Les conséquences ne se limitent pas à cette région. Le niveau record d'inondations enregistré au Bangladesh, en Inde et au Népal a rendu la vie pénible à quelque 40 millions de personnes », ajoutent-ils.

« Parallèlement, au cours des 18 derniers mois, l'état d'urgence provoqué par la sécheresse a été déclaré dans 20 pays en Afrique, avec d'importants déplacements observés dans toute la région de la corne ».

Selon l'ONU, plus de 1,35 million de personnes ont péri au cours des dernières 20 années suite à des catastrophes. Souvent exacerbées par les changements climatiques, les catastrophes ne cessent de croître en fréquence et en intensité et entravent les progrès réalisés sur le plan du développement durable.

Selon les chefs du PNUD, de la CCNUCC et de l'UNISDR, il est important de rappeler que la réduction à long terme des émissions de gaz à effet de serre « est LA tactique de réduction des risques la plus importante dont nous disposons ».

« La Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques, qui se tiendra à Bonn, en novembre, présidée par la petite île des Fidji, offre une opportunité non seulement d'accélérer la réduction des émissions, mais aussi de soutenir le travail sérieux consistant à s'assurer que la gestion du risque climatique est incluse dans la gestion des risques de catastrophes dans son ensemble », soulignent-ils.

« La pauvreté, l'urbanisation rapide, la mauvaise utilisation de terres, la dégradation des écosystèmes et d'autres facteurs de risques accroissent les impacts du changement climatique. À l'occasion de la journée internationale de la prévention des catastrophes, nous demandons que des mesures soient prises à cet égard de façon holistique », concluent-ils.

Afrique

Crise politique en Allemagne - De nouvelles élections en vue

La chancelière Angela Merkel ne parvient pas à former une coalition pour gouverner, après plusieurs… Plus »

Copyright © 2017 UN News Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.