14 Octobre 2017

Cameroun: Le pays sous assistance médicale internationale

Conscient que ses formations sanitaires et leurs différents plateaux techniques ne peuvent assurer un traitement efficace aux populations souffrant de maladies rares et coûteuses, ainsi que celles liées à la vue, le Cameroun a sollicité sur son sol deux dispositifs de soins internationaux.

D'abord en août dernier, le Mercy Ships, un bateau qui accoste sur les rives de Douala pour opérer gratuitement dans les domaines de la chirurgie. Deux mois plus tard, c'est le Flying Eye Hospital qui prendre la relève toujours pour les soins des maladies de la vue. Ces deux dispositifs étrangers ont pour seul objectif, améliorer les conditions de vie des populations camerounaises. LQE revient sur les missions de ces deux centres de santé internationaux ambulants et observe la récurrence de l'assistance médicale internationale au Cameroun.

Mercy ships, le « bloc opératoire » flottant

Certains malades camerounais atteints de maladies complexes et dont la prise en charge est coûteuse et délicate retrouvent progressivement le sourire. C'est un peu comme la manne qui tombait du ciel. Depuis l'accostage le 17 août 2017, à Douala du Mercy Ships, bateau médicalisé, 220 patients ont déjà été opérés gratuitement, soit 44 cas de chirurgie maxillo-faciale, 55 cas de chirurgie orthopédique et 42 fistules obstétricales.

Pendant dix mois, ce bateau-hôpital arrivé au Cameroun sur invitation du pays d'accueil va consulter et soigner gracieusement 6 000 personnes environ et assurer des soins et des formations gratuites dans les domaines de la chirurgie maxillo-faciale, la chirurgie générale, la chirurgie ophtalmique, la chirurgie plastique réparatrice, la chirurgie orthopédique pédiatrique, les fistules obstétricales, la santé des femmes.

A cela, s'ajoutent les interventions chirurgicales oculaires et dentaires qui se tiennent hors du bateau depuis le 2 octobre dernier. La sélection des patients a été assurée par les équipes de Mercy Ships sur place en collaboration avec les institutions sanitaires locales.

Outre la prise en charge gratuite des malades à travers la petite et la grande chirurgie, Mercy Ships, le « Navire de l'espoir » envisage le transfert des compétences aux médecins et médico-sanitaires Camerounais.

André Mama Fouda, ministre de la Santé publique, a invité tous les médecins sélectionnés à collaborer avec les chirurgiens américains. Mais également à saisir cette opportunité de formation en vue du suivi des patients opérés dans les prochains mois. Il a par ailleurs une nouvelle fois invité les femmes souffrant de fistules obstétricales à se faire inscrire pour leur prise en charge totale par l'ONG. Car 40% de patients sont enregistrés sur les 500 attendus par Mercy Ships.

La formation aux différents métiers intervenant dans le circuit de la chirurgie est donc la 2ème offre garantie par l'Organisation non gouvernementale (ONG) après la prise en charge gratuite. Près de deux mois après l'accostage du bateau au port de Douala, le gouvernement se dit satisfait des travaux menés jusqu'ici.

Lors de l'évaluation à miparcours, lundi 9 octobre 2017 de ce bateau-hôpital qui a débuté les interventions chirurgicales le 23 août 2017, le Premier ministre, Chef du gouvernement, Philemon Yang a salué la qualité des soins apportés aux patients jusqu'ici.

Au cours de l'audience avec l'équipe de l'ONG américaine, Donovan Palmer, directeur général de Mercy Ships a dit toute l'appréciation des membres du gouvernement pour l'œuvre humanitaire salutaire au profit des patients pauvres.

Pour le PM, cette équipe de spécialistes apporte des soins aux patients atteints de maladies complexes, dont la prise en charge chirurgicale est coûteuse et délicate.

Mercy Ships, l'hôpital roulant des pathologies compliquées.

Le bateau médicalisé Mercy Ships a pour mission d'apporter des soins médicaux aux personnes affectées par les pathologies compliquées et rares. Mais aussi d'assurer un transfert des compétences aux médecins Camerounais pour la suite des opérations. Les pays desservis par Mercy Ships sont classés parmi les plus pauvres du monde d'après l'Indice de développement humain (IDH) des Nations unies. Les statistiques de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) révèlent que c'est toujours en Afrique que le risque pour un enfant de mourir avant l'âge de 5 ans est le plus élevé (90 pour 1000 naissances), environ 7 fois plus qu'en Europe (12 pour 1000 naissances). On estime que 85% des enfants de pays à faible revenu vont avoir besoin d'un traitement chirurgical avant l'âge de 15 ans. 33 millions d'individus sont confrontés chaque année à des dépenses de santé extrêmement élevées en raison des frais de chirurgie et d'anesthésie, selon la Commission Lancet. Et le coût de l'inaction face aux besoins chirurgicaux des 15 prochaines années est estimé à 12,3 milliards de dollars, équivalent à une amputation de 2% du PIB annuel dans les pays à revenu faible et intermédiaire.

Mercy Ships est une Organisation non gouvernementale humanitaire et internationale qui a pour vocation d'améliorer les conditions d'existence des personnes à revenus faibles vivant avec un handicap. Le bateau-hôpital a à son bord un personnel médical qualifié qui fournira un service complet et gratuit. Le directeur général de "Mercy Ships", Donovan Palmer indique que le bateau dispose de cinq salles d'opération avec un dispositif médical de haute qualité.

Il relève par la suite que sept opérations chirurgicales vont être effectuées durant le séjour du bateau hôpital au Cameroun. Elles vont concerner la chirurgie faciale, la cataracte, le goitre, les fistules obstétricales, les grands brûlés, la malformation et les soins dentaires. Le passage du "Mercy Ships" à Douala repose sur un partenariat solide entre le Cameroun et l'ONG, comme l'explique son directeur général.

"Mercy Ships" est une ONG humanitaire internationale dont le siège est basé à Garden Valley, aux Etats Unis. Elle s'est donnée pour mission d'améliorer l'accès aux soins de santé dans les pays africains en voie de développement. L'ONG américaine intervient sur invitation du pays d'accueil.

Avant l'accostage au Cameroun, elle a séjourné au port de Cotonou au Bénin pendant neuf mois.

D'autres expériences en Afrique

Le Bénin compte parmi les pays d'Afrique ayant accueilli le Mercy Ships. Là-bas, il s'est agi d'une mission marquée par des soins et des formations gratuites dans les domaines de la chirurgie spécialisée, notamment la chirurgie maxillo-faciale, la chirurgie générale, la chirurgie ophtalmique, la chirurgie plastique réparatrice, la chirurgie orthopédique pédiatrique, les fistules obstétricales, la santé des femmes, etc. Il y a eu également des actions concernant les infrastructures.

Après sa mission au Cameroun, le navire de l'espoir met le cap sur Dakar au Sénégal. Le vendredi 29 septembre, le gouvernement du Sénégal et l'ONG américaine ont signé deux conventions en prélude à l'accostage du bateau hôpital de l'ONG au Sénégal en 2019.

Cameroun

Incidents violents à Bamenda

Au moins quatre personnes, dont un policier, ont été blessées à Bamenda, épicentre de… Plus »

Copyright © 2017 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.