15 Octobre 2017

Mali: Un haut gradé du Mouvement pour le salut de l'Azawad abattu

Au Mali, le Mouvement pour le salut de l'Azawad (MSA), groupe armé qui évolue dans la région de Ménaka, près de la frontière avec le Niger, est sous pression depuis plusieurs semaines. Ces troupes sont régulièrement attaquées. Dimanche 15 octobre, un haut gradé du MSA a été abattu alors qu'il rentrait chez lui.

L'officier abattu était un « élément clef » dans le dispositif de sécurisation de Ménaka, confie Moussa Ag Acharatoumane, le leader du Mouvement pour le salut de l'Azawad (MSA).

Cet assassinat vient s'ajouter à la longue liste des difficultés rencontrées par ce groupe armé depuis plusieurs mois. D'abord, le départ de son allié historique, le Gatia, qui a dû délocaliser ses troupes plus au nord cet été pour combattre les ex-rebelles de la Coordination des mouvements de l'Azawad. Laissant dans le même temps, le MSA seul face aux nombreuses attaques, terroristes ou non, perpétrées dans la zone, notamment à la frontière avec le Niger.

Profitant de la débâcle du Gatia, les ex-rebelles ont également signé leur retour surprise dans la région de Ménaka, à la fin du mois de juillet. Depuis, « rien ne va plus », confient des sources locales. « L'insécurité a progressé », affirment-elles.

La CMA s'emploie à contester l'hégémonie du MSA sur la zone. Il y a quelques jours, un document signé par de nombreux chefs de factions indiquait qu'ils quittaient le MSA pour rejoindre les rangs de la CMA. Derrière ces prétendus ralliements, rapidement démentis, se cache une partie d'échecs, un jeu d'influence locale, dans lequel chaque camp essaye de s'attirer les faveurs des populations.

Mali

Descente implacable aux enfers de Michael Reza Pacha, les masques tombent

Confidentiel Afrique qui suit en exclusivité de très près voilà plusieurs mois l'affaire… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.