16 Octobre 2017

Ile Maurice: Épidémie, Peste - L'inquiétude ronge les îles de l'océan Indien

Elle fait des ravages à Madagascar. A atteint les côtes des Seychelles. L'épidémie de peste semble se répandre dans l'océan Indien. Qu'en est-il des précautions prises à Maurice ? «Éclairat-ge» sur cette maladie que l'on craint comme la peste..

La peste soit de la peste. Chez nos amis Malgaches, la maladie fait des ravages. Une soixantaine de personnes sont décédées après l'avoir contractée. La Grande île a décrété l'état d'urgence depuis le 30 septembre. Le ministère de la Santé publique a identifié près de 600 cas jusqu'ici.

Mais la peste a également débarqué aux Seychelles. Jeudi, un coach de basket- ball est décédé des suites de cette maladie. Il revenait d'un séjour dans la Grande île, avec d'autres membres de sa famille. Son épouse ainsi que son fils, âgé de 5 ans, ont également été testés positifs à l'infection. Selon BBC Africa, ils ont été placés en isolement dans un hôpital, aux Seychelles, et sont sous antibiotiques.

Chez nous, il n'est pas encore temps pour les rats de quitter le navire. Mercredi, le ministre de la Santé, Anwar Husnoo, a invité les Mauriciens à limiter leurs déplacements vers Madagascar et même les éviter si possible.

La veille, il a effectué une visite à l'aéroport, à l'issue de laquelle il a évoqué la possibilité de mettre en place un couloir spécial pour les passagers en provenance de la Grande île. Le ministre Husnoo a également eu une rencontre avec les membres de l'Association des hôteliers et restaurateurs de l'île Maurice, les policiers, les responsables de l'aviation civile et ceux de la Mauritius Ports Authority, entre autres. Une réunion à titre consultatif et «aucune décision n'a été prise pour l'heure», déclarait vendredi une source autorisée du ministère.

En attendant, retour à l'aéroport, où on compte sur un «détecteur de température » pour traquer les fortes fièvres, annonciatrices de quelque infection (voir symptômes de la peste ci-joint). «Nous prêtons une attention particulière aux passagers qui débarquent de Madagascar », précise notre source.

Par ailleurs, pour éviter les galères, la dératisation demeure le maître mot en ce qu'il s'agit des bateaux qui arrivent de la Grande île. Ils ne peuvent accéder au port avant que les autorités se soient assurées qu'il n'y a aucun rongeur à bord.

Quid des bateaux contenant de la nourriture ? «Ils ont été analysés à Madagascar avant le voyage vers Maurice. Il n'y a pas de raison pour l'heure d'arrêter le commerce entre nos deux îles.»

Et comme deux précautions valent mieux qu'une, «nous augmentons le personnel partout sur le terrain», soutient-on du côté du ministère de la Santé. Histoire de ne pas rater tout cas suspect.

Quoi ? Où ? Comment ?

La peste est une maladie infectieuse qui peut prendre plusieurs formes. Elle est causée par la bactérie «Yersinia pestis» qui se transmet par la piqûre d'une puce infectée. De nos jours, elle est moins grave, car on peut en guérir si l'on a accès aux antibiotiques. Mais elle a, dans le passé, provoqué des épidémies meurtrières.

L'animal qui porte naturellement le bacille de la peste est la puce du rat. Cette puce, en piquant, va infecter un animal ou un humain ; si cette personne développe une forme pulmonaire, elle devient très contagieuse. Il existe différentes formes de peste. La principale est la peste bubonique, car il se crée un bubon après la piqûre de la puce. Elle s'accompagne d'une forte fièvre et d'une altération du système nerveux qui vont accélérer la mort si le malade n'est pas vite soigné. Sans traitement, 80 % des gens infectés risquent la mort en une semaine.

Une autre forme est la forme pulmonaire, donc : la bactérie est entrée dans l'organisme par les poumons. Après quelques heures, le patient est déjà très malade, avec une insuffisance respiratoire. C'est extrêmement contagieux. Les médicaments utilisés sont des antibiotiques puissants. Pour l'instant, il n'y a pas de vaccin totalement efficace. La peste existe à Madagascar depuis 1898. Chaque année, plusieurs décès sont attribués à la maladie, surtout dans les régions rurales. Le foyer épidémique récent a pris naissance chez une personne de Tamatave qui s'est répandue jusqu'à la capitale, Tana, souligne Stéphane Gayet, un expert des hôpitaux universitaires de Strasbourg, lors d'un entretien accordé au journal en ligne Atlantico.

«Il ne faut malheureusement pas s'étonner du fait que la peste reste présente à Madagascar et donne lieu de façon répétée à des épidémies favorisées par la chaleur et l'humidité.» La peste a atterri à Maurice en 1921, si l'on en croit certains documents historiques.

Ile Maurice

Rohingyas - Shakeel Anarath raconte la misère d'un peuple déraciné

La première fois qu'il est parti à la rencontre des Rohingyas, c'était fin octobre. Shakeel Anarath… Plus »

Copyright © 2017 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.