16 Octobre 2017

Cameroun: Les ravisseurs exigent 35 millions F. CFA

La bande armée qui a assailli le village Kades une localité près de Touboro le 12 octobre dernier s'est manifesté contre la libération des cinq habitants qui avaient été enlevés.

Les ravisseurs exigent 35 millions de Fcfa. Ils l'ont fait parvenir aux proches de leurs captifs et ont aussi communiqué un numéro de téléphone sur lequel ils pourraient être joints pour les modalités de l'échange.

Les autorités administratives de la Région du Nord ont été mises au courant. Selon des sources proches du gouverneur, celui-ci a demandé la suspension de la ligne de téléphone des assaillants. Claude Abate Edii , a adressé un message de réconfort aux familles victimes. Il a garanti que les forces l'ordre retrouveront et ramèneront très vite les otages. Il a aussi dit que les bandits seront mis en déroute.

Sauf que, des sources de première main affirment que, les otages ont été amenés au Tchad. Ils sont sur les flancs tchadiens du mont Lere une montagne à cheval sur la frontière d'avec le Tchad. Le Cameroun ne dispose pas d'un droit de poursuite avec ce pays de sorte bien qu'on sait où se trouve le repaire des bandes armées qui sévissent sans le département du Mayo Rey, il est impossible d'y aller les déloger.

Cameroun

Incidents violents à Bamenda

Au moins quatre personnes, dont un policier, ont été blessées à Bamenda, épicentre de… Plus »

Copyright © 2017 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.