16 Octobre 2017

Tunisie: Y a-t-il surestimation ?

Les sondages d'opinion sont-ils toujours vrais? Répondent-ils à tous les critères? Ces questions méritent d'être posées, d'autant que la Fifa et la CAF persistent et signent.

L'instance internationale a classé récemment l'Espérance Sportive de Tunis et l'Etoile Sportive du Sahel parmi les premiers clubs en Afrique. Cela est sans doute dû au parcours de ces deux équipes en Ligue africaine des champions, bien que l'Espérance vient d'être éliminée en quart de finale de l'épreuve continentale par Al Ahly du Caire. Le second critère est sans nul doute le palmarès étoffé de l'Espérance et de l'Etoile sur le plan africain.

La CAF n'en démord pas également. Elle cite dans ses sondages le Club Africain et l'Etoile qui sont nos deux derniers représentants en coupe de la Confédération et la Ligue africaine des champions. Au niveau des nations, notre team caracole normalement en tête de liste et cela se comprend, surtout que les derniers résultats de la sélection nationale plaident en sa faveur. Pour être franc, les deux instances du football mondial et africain n'ont vu que le bon côté des choses.

Et la face cachée de l'iceberg ?

Notre championnat est-il attractif à ce point ? Et notre football n'est-il pas surestimé ? Il y a de fausses notes dans notre championnat de football et sa gestion. Tout n'est pas rose comme veulent nous le faire croire la Fifa et la CAF. Le premier point que nous aborderons est la compétition des jeunes, et nos sélections nationales respectives dans ces catégories. Hormis la sélection majeure, quel est le palmarès des sélections nationales des jeunes ?

Outre trois participations à des mondiaux de jeunes en 1985 en Russie avec Mrad Mahjoub, en 2007 en Corée du Sud avec Maher Kanzari et en 2013 aux Emirats Arabes Unis sous la houlette de Abdelhay Ben Soltane, où sont nos sélections nationales des jeunes sur le plan africain?

Nous avons souvent raté les championnats d'Afrique des jeunes U17, U20 et U23.

De plus, nous ne pouvons passer sous silence l'état désastreux de notre infrastructure footballistique. Malheureusement, nos pelouses, à quelques exceptions près, sont dans un état lamentable si bien que quelques équipes ont été obligées de jouer loin de leurs bases. Ce fut le cas du CSHL il y a quelques années et du CAB cette saison. La Fifa et la CAF sont-elles au courant des scandales qui ont secoué notre championnat la saison écoulée ? Avec quelquefois des scènes tragi-comiques, et nous préférons nous arrêter là à propos de ce sujet. C'est plutôt dans les critiques que notre football progressera et pas dans les compliments. Alors, trêve de plaisanterie ! Améliorons nos stades et notre mentalité surtout pour aller de l'avant et mériter vraiment les fleurs que nous jettent la Fifa et la CAF.

Tunisie

CAN 2019 - Le match Tunisie - Swaziland reporté

Le match qui devra opposer la Tunisie au Swaziland en mars prochain dans le cadre de la deuxième journée… Plus »

Copyright © 2017 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.