14 Octobre 2017

Afrique: Les pays du G7 peuvent aider les petits agriculteurs et exploitants familiaux à accéder à des données vitales en vue de renforcer la résilience

communiqué de presse

Bergame — L'information est essentielle pour autonomiser les agriculteurs, créer des marches et améliorer l'approvisionnement et la qualité de la nourriture, selon le Directeur général de la FAO

«Accéder à des informations fiables, notamment sur les changements météorologiques et les conditions du marché, est essentiel pour autonomiser les agriculteurs, en particulier ceux vivant dans les pays en développement», a déclaré aujourd'hui M. José Graziano da Silva.

«Il est urgent d'utiliser les données qui sont disponibles à travers le monde et de s'en servir sur le terrain», a indiqué M. Graziano da Silva lors d'une session organisée en marge de la réunion des ministres de l'agriculture du G7 et intitulée «Autonomiser les agriculteurs».

Le Directeur général de la FAO a indiqué que les pays du G7 - le Canada, la France, l'Allemagne, l'Italie, le Japon, le Royaume-Uni et les Etats-Unis - peuvent jouer un rôle de premier plan et aider à promouvoir une agriculture et des systèmes alimentaires plus résilients et durables.

Accéder à l'information pour lutter contre la faim et la pauvreté

Les agriculteurs, en particulier les petits agriculteurs et les exploitants familiaux dans les pays en développement, paient un lourd tribut face aux impacts du changement climatique et d'autres chocs tels que la volatilité des prix. Tout cela alors que selon les estimations et pour la première fois en plus d'une décennie, les souffrances liées à la faim sont en hausse avec 815 millions de personne souffrant de sous-alimentation chronique.

Le Directeur général de la FAO a souligné le rôle essentiel qu'un meilleur accès aux données pouvait avoir dans le cadre de la lutte contre la faim et la pauvreté, en fournissant aux agriculteurs des informations vitales, notamment sur l'accès aux produits alimentaires et agricoles. «En achetant localement, les exploitants familiaux aident à créer des marchés et à améliorer la qualité et l'approvisionnement de la nourriture», a-t-il insisté.

Il s'agit également de renforcer la résilience et les moyens d'existence grâce à la diffusion d'informations précieuses sur les opportunités génératrices de revenus, en particulier afin d'autonomiser les femmes pauvres. «Cela peut être fait de manière relativement simple grâce aux téléphones mobiles et, dans cette optique, la FAO travaille avec le secteur privé dans le développement d'application téléphones mobiles qui fournissent des informations sur les marchés», a précisé M. Graziano da Silva.

De meilleures façons de prévoir la météo

Le Directeur général de la FAO a indiqué que le fait de renforcer la résilience des agriculteurs face aux événements météorologiques extrêmes provoqués par le changement climatique, dont les sécheresses et les inondations, nécessite également de rendre ces données disponibles pour davantage de personnes, surtout pour celles vivant dans des zones rurales pauvres et isolées.

La FAO travaille avec l'Organisation météorologique mondiale afin de mieux faire face à la variabilité climatique et au changement climatique, avec pour objectif d'améliorer les données sur le sujet et de les rendre plus accessibles. M. Graziano da Silva a fait remarquer que près de 75 pays, principalement en Afrique et de nombreux Petits états insulaires en développement (PIED), ne possédaient pas les capacités nécessaires pour exploiter les données météorologiques.

La Directeur général de la FAO a exhorté le G7 à se pencher sur ce problème lors de leurs prochaines délibérations.

Dimanche, M. Graziano da Silva est attendu lors d'une autre session organisée en marge de la réunion des ministres de l'agriculture du G7, intitulée «Développer les zones rurales, améliorer la coopération».

Lundi, plusieurs ministres du G7 se joindront à la cérémonie de la Journée mondiale de l'alimentation au siège de la FAO à Rome au cours de laquelle le Pape François prononcera le discours introductif.

Afrique

Le groupe COFINA lance un appel pour nommer sa nouvelle institution consacrée aux femmes entrepreneures

Abidjan le 21 février 2018 -   La Compagnie Financière Africaine (COFINA), première… Plus »

Copyright © 2017 Food and Agriculture Organization of the United Nations. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.