16 Octobre 2017

Tunisie: Frustrant !

SG : Naouara, Nefzi, Haj Mabrouk, Abbès, Ben Sassi, Mida, Orkoma (Gmach), Karda (Melliti), Dramé, Abudo, Gharsallaoui.

ASG : Ayari, Ben Brahim, Zouaghi, Ben Aziza, Guechi, Agrebi, Saïed, Darragi, Kacem (Attia), Hedhli, S. Mezlini (Saïdi).

On s'attendait à un classico époustouflant et chaud entre la «Stayda» et le «Carrelage» avec du suspense, beaucoup de buts, mais on a eu droit en fin de compte à un partage des points (le cinquième d'affilée) qui a renvoyé les deux équipes dos à dos. Les deux coaches et leurs joueurs ont mis beaucoup de temps à entrer dans le match et ont gâché ainsi toute la première période à l'image de Maher Kanzari qui a aligné un trio de milieux récupérateurs Mida-Orkoma-Karda trop collé à sa défense et qui a laissé le compartiment offensif trop isolé et donc moins entreprenant et moins dangereux.

Montacer Louhichi, lui, n'a pas osé profiter de ce temps faible de la formation «vert et blanc» pour rester pratiquement sur ses gardes. Ses hommes ont même raté l'ouverture du score et l'ascendant sur la rencontre par deux fois. La première quand Slim Mezlini dans un tête-à-tête inespéré avec Naouara s'empresse de tirer lamentablement à côté alors qu'il avait le temps d'avancer de quelques mètres, de mieux contrôler le ballon et de bien armer son tir à bout à portant (7'). La deuxième quand sur une erreur de relance de la main de Naouara, Darragi s'est un peu précipité et a raté son lob (31').

De retour des vestiaires, Kanzari a bien fait de rectifier le tir en faisant entrer Melliti à la place de Karda, un changement qui a complètement métamorphosé la manière de jouer du SG. Mais malgré ce changement de visage notable des «Vert et Blanc», ce furent les «Rouge et Noir» qui trouvèrent les premiers le chemin du but. Un beau centrage de Hedhli sur la ligne de corner, un joli amorti et une intelligente déviation de la tête de Agrebi pour Darragi qui, bien que pur gaucher, reprend efficacement de son pied droit au ras du poteau gauche de Naouara (51').

Un avantage au score malheureusement pour le «Carrelage» vite dilapidé quand Saddam Ben Aziza anticipe très mal un centrage en profondeur de Mida, permettant à Isaka Abudo de crucifier Ayari et de remettre les pendules à l'heure (56'). Deux minutes après cette joie de courte durée, Skander Agrebi écope d'un 2e carton jaune et laisse ses partenaires à dix. Le SG n'en demandait pas tant pour faire cavalier seul durant les 30 minutes qui restaient à jouer, dominant le débat, dévorant les espaces et se créant pas mal d'opportunités pour inverser la tendance, mais ni Dramé (65'), ni Gharsallaoui (75' et 85') ne parviennent à signer le but libérateur.

Tunisie

CAN 2019 - Le match Tunisie - Swaziland reporté

Le match qui devra opposer la Tunisie au Swaziland en mars prochain dans le cadre de la deuxième journée… Plus »

Copyright © 2017 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.