16 Octobre 2017

Sénégal: Absence de quorum à la session ordinaire du conseil départemental de Kanel - Abdoulaye Ann accuse Daouda Dia

La réunion du Conseil départemental de Kanel de ce samedi 14 octobre, a terminé en queue de poissons. Et pour cause, le quorum devant valider certaines décisions relatives au programme de développement local mais aussi des conventions de coopération avec les Yvelines et la Drôme (France) touchant l'assainissement des 12 communes du département n'a pas été atteint.

Ce qui a débouché sur une situation de blocage que les partisans du président du conseil départemental de Kanel, non moins, Haut Conseiller, Abdoulaye Ann ont imputé aux Conseillers proches du Questeur Daouda Dia.

Dans un communiqué parvenu à la Rédaction de Sud Quotidien, les partisans de M. Ann soutiennent d'emblée que «des responsables politiques APR boycottent le développement du département de Kanel».

Pis, selon eux, «un groupe APR animé et entretenu par le premier Questeur Daouda Dia s'est encore illustré par sa capacité à aller à contrecourant des intérêts légitimes des populations qui les ont élus, s'inscrivant ainsi en porte-à-faux avec la vision du Président de la République Macky Sall».

Ils rappellent par la même occasion que le Conseil départemental allait examiner entre autres points, «principalement la validation du PDD», et «deux autres points non moins importants à savoir des conventions de coopération avec les Yvelines et la Drôme touchant l'assainissement des 12 communes du département».

Hélas regrettent-ils, «le dit groupe n'a pas trouvé autre chose que d'appliquer la politique de la chaise vide». Or, selon eux, «l'attitude intelligente et responsable aurait dicté une participation aux échanges sur un document dont les enjeux stratégiques transcendent les clivages politiques et les querelles de chapelles».

«Par ce comportement totalement irrationnel et acté pour atteindre une personne, ces conseillers posent un acte de défiance non pas vis-à-vis du conseil mais à l'endroit du Président Macky Sall et des populations», souligne-t-on dans l'édit.

Par la même occasion, les partisans de Abdoulaye Ann, rappellent que «le Président du Conseil départemental et la majorité des conseillers sont largement acquis à la cause du département dont le développement socio-économique importe plus que toute autre considération d'essence ou de nature politicienne».

Et que «si le quorum n'a pas été atteint, c'est moins le fait de 19 responsables sur les 60 que compte le conseil mais plutôt du fait que des conseillers dûment convoqués ont eu des empêchements de dernière minute».

«Ils seraient présents, le conseil aurait valablement délibéré sans sentir l'absence de ces responsables. Dans les 8 jours, une nouvelle session est convoquée et le conseil se prononcera sur le PDD avec ou sans ceux qui ont décidé d'entraver le développement de leur département», avertissent-ils.

Daouda Dia balaie d'un revers de la main

Le camp de Daouda Dia ne croit pas un seul mot à ce qu'avancent les partisans d'Abdoulaye Ann. Le chargé de communication du Questeur, M. Pape Dieng interrogé par Sud Quotidien, balaie d'un revers de la main et accuse. «Les propos d'Abdoulaye Ann n'engagent que lui. Daouda Dia qui n'était même pas au courant de cette réunion, ne peut aucunement en être responsable. C'est un pire mensonge», a-t-il soutenu. Et d'ajouter : «Abdoulaye Ann manque même de reconnaissance envers Daouda Dia qui l'a introduit dans le parti (APR) après qu'il a fait plusieurs des pieds de grue dans le salon de M. Dia».

Selon Pape Dieng, «Daouda Dia est plutôt préoccupé par des réalisations sociales dans le département de Kanel qu'il a d'ailleurs commencé bien avant l'arrivée de l'APR au pouvoir». Il en veut pour preuve les «périmètres agricoles octroyés aux femmes de Wendou Bossea (village natal du Questeur, Ndlr). Avec l'appui de son frère Harouna Dia, ils ont redonné la dignité aux femmes», tonne-t-il. Avant de rappeler les circonstances dans lesquelles le budget du conseil départemental a été voté où soutient-il, «le préfet a été floué avec des procès verbaux falsifiés».

Sénégal

Descente implacable aux enfers de Michael Reza Pacha, les masques tombent

Confidentiel Afrique qui suit en exclusivité de très près voilà plusieurs mois l'affaire… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.