17 Octobre 2017

Bénin: Limogeage après la polémique sur le voyage du président Talon en France

Patrice Talon a séjourné du 2 au 9 octobre dernier à Paris. A cette occasion le président béninois n'a pas pu rencontrer son homologue français. Ce rendez-vous manqué a été interprété comme un couac et l'affaire fait encore du bruit à Cotonou. Une première tête est tombée : le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères a été limogé vendredi 13 octobre par le gouvernement.

Vingt-quatre heures avant le départ du président béninois pour la France début octobre, un communiqué signé du fonctionnaire limogé vendredi 13 octobre, atterrit sur les réseaux sociaux.

Il annonce que Patrice Talon effectue une visite de travail à Paris à l'invitation du président français, et qu'il sera reçu par Emmanuel Macron.

Mais visiblement, les choses n'étaient pas si sûres que ça. L'Elysée n'avait encore rien confirmé. Patrice Talon entame son séjour parisien, il ne rencontrera pas Emmanuel Macron, officiellement pour souci d'agenda.

Ce qui ne convainc pas totalement les anti-Talon. Les critiques sont si virulentes que le président béninois doit se justifier. Devant la diaspora béninoise, il assure qu'il n'y a aucune brouille entre le Bénin et la France.

Lorsque le président rentre, une enquête interne est diligentée. La sanction qui tombe fait une victime : le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, Marc Hermanne Araba.

Pour le responsable des syndicats du ministère, le diplomate sanctionné paie pour les autres.

Bénin

Fin de la grève dans le secteur de la santé

C'est la reprise du travail ce vendredi 17 novembre dans les hôpitaux et centres de santé du Bénin… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.