16 Octobre 2017

Madagascar: Dons du BNGRC - Sept arrestations pour vol de riz

Sept individus dont un magasinier du BNGRC sont placés en garde à vue à la gendarmerie de Toamasina pour détournement de denrées alimentaires.

Pris en flagrant délit, sept hommes, dont un magasinier du BNGRC, étaient sur le point de décharger leur butin, quatre-vingt-dix-sept sacs de riz. Ils se sont fait arrêter par la gendarmerie, le peloton de surveillance et la brigade judiciaire du port de Toamasina, mercredi. Pour l'heure, ils sont toujours placés en garde à vue à la gendarmerie de Toamasina pour enquête.

Au cours d'une mission de renseignements, la gendarmerie a été informée que deux camions suspects venaient de repartir, transportant des tonnes de riz, vers 16 heures. Les marchandises appartiennent au Bureau national de gestion des risques et des catastrophes (BNGRC), des dons destinés aux districts de Sakaraha, Ihosy, Ambalavao et Ambatofinandrahana.

Après investigation menée tambour battant, les poids lourds ont été retrouvés garés à une station-service à Mangarano. L'inspection et la vérification ont révélé qu'ils ont transporté des sacs de riz en surplus. « Chaque camion devait transporter sept cent sacs de riz.Or, le premier avait sept cent cinquante sacs à bord, l'autre en avait sept cent quarante-sept », a indiqué un gendarme au sein de cette compagnie, saisie de l'enquête.

Garde-à-vue

Les dockers, les chauffeurs et le magasinier du BNGRC ont été reconduits au port. La gendarmerie a mis en fourrière les deux camions jusqu'à ce que l'enquête soit terminée. Des agents de la direction du BNGRC ont fait le déplacement sur les lieux pour contrôler à nouveau ces dons, venant de l'étranger. Les cent quarante sacs de riz seraient déjà arrivés à leurs destinations respectives, d'après les informations recueillies, hier soir.

La brigade judiciaire n'a pas encore indiqué la date de la comparution des sept suspects devant le parquet de Toamasina. Une source proche de l'enquête a pourtant révélé qu'ils seraient bientôt déférés. L'identification du gros bonnet de l'affaire se poursuit pour le mettre hors d'état de nuire, selon un inspecteur au sein du BNGRC.

Madagascar

300 maires de communes rurales s'associent pour interpeller l'Etat

Ne pas oublier les communes rurales de Madagascar. C'est le message que veulent lancer les maires ruraux de la Grande… Plus »

Copyright © 2017 L'Express de Madagascar. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.