17 Octobre 2017

Cameroun: Catastrophe d'Eseka - 711 dossiers d'indemnisation validés par Camrail

A l'occasion de sa 28è session tenue le 12 octobre à Yaoundé, le Comité interministériel des infrastructures ferroviaires (Comifer) a révélé à la presse que, environ un an après la catastrophe ferroviaire d'Eseka, le transporteur Camrail, filiale de Bolloré, a déjà validé 711 indemnisations.

Toujours selon le Comifer, sur les 332 dossiers de blessés évalués, 259 ont été, pour l'instant, retenus. En outre, 581 personnes ont déjà bénéficié des avancements de fonds pour des préjudices sociaux.

Des accords pour proposition d'indemnisation ont été validés pour 36 des 80 personnes décédées dans le drame.

Pour rappel, suite à l'accident ferroviaire d'Eséka qui a fait près de 79 morts et 600 blessés, le 21 octobre 2016, Camrail, déclaré principal responsable, selon une commission d'enquête gouvernementale, a indiqué, en août 2017, que toute information faisant état d'une éventuelle prescription, pour ce qui concerne les indemnisations est fausse.

Et donc, toutes les personnes normalement enregistrées auprès de la compagnie ferroviaire disposeront de tout le temps nécessaire pour instruire leur dossier.

Cameroun

spectaculaire incendie à l'Assemblée nationale à Yaoundé

Un grave incendie a ravagé une bonne partie de l'Assemblée nationale camerounaise, dans la nuit de jeudi… Plus »

Copyright © 2017 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.