16 Octobre 2017

Congo-Brazzaville: Lutte contre la faim - Le gouvernement entend développer le secteur primaire

Pour lutter contre les migrations incontrôlées, notamment des populations rurales, le gouvernement s'attelle à mettre en place, dans le cadre du Plan national de développement 2018-2022, des actions prioritaires s'appuyant sur la promotion des filières agricoles, pastorales et halieutiques.

L'objectif est d'accroître l'offre nationale en produits halieutiques et de réduire sensiblement les importations des denrées et l'exportation conséquente des devises. Le ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture, de l'élevage et de la pêche, Henri Djombo, l'a annoncé à l'occasion de la journée mondiale de l'alimentation, célébrée le 16 octobre sur le thème: « Changeons l'avenir des migrations: investissons dans la sécurité alimentaire et le développement local ».

« Investir dans les zones rurales dans les pays en développement comme le nôtre n'est pas un choix, mais une nécessité. Car, si nous ne transformons pas les zones rurales en économies dynamiques, nous ne parviendrons jamais à éliminer la pauvreté et la faim dans notre pays », a déclaré le ministre de l'Agriculture et de l'élevage.

Le gouvernement entend ainsi développer le secteur primaire, soit l'ensemble agro-sylvo-pastoral et halieutique. Il s'agit, à côté des activités de l'agro-industrie à promouvoir, de libérer le potentiel que regorgent les exploitations familiales dans les zones rurales, afin d'en faire le fer de lance de la transition économique, a ajouté le ministre d'Etat.

Pour la représentante de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (Fao), Suze Percy Philippinie, cette journée mondiale qui intègre la semaine des Nations unies, a pour but de renforcer la sensibilisation et l'action de la Fao et du Programme alimentaire mondial en faveur des victimes de la faim.

Elle a, par la même occasion, réitéré le soutien de son Institution à soutenir ses Etats membres à consolider le développement agricole et rural, capable de traiter les causes profondes des migrations et renforcer la résilience à la fois des déplacés ainsi que des communautés d'accueil.

La FAO célèbre ses 40 ans d'existence au Congo

La journée mondiale de l'alimentation en République du Congo a été couplée, cette année, avec la célébration du 40e anniversaire de la présence de la Fao dans ce pays. Vingt-deux autres pays à travers le monde sont concernés.

Au cours de cette période, la Fao a accompagné le Congo par des interventions d'appui au développement, alignées sur les priorités nationales. Il s'agit, entre autres, des projets relatifs au recensement général de l'agriculture dont la première étape qui consistait en la collecte des données est achevée ; l'horticulture urbaine et périurbaine ; la gestion intégrée des mangroves et le programme Onu-Redd.

La dynamique de coopération qui s'est établie a également permis à la Fao d'enregistrer d'importants résultats en matière de renforcement des capacités institutionnelles de plusieurs départements ministériels et d'élaboration de documents de politiques et stratégies du secteur agricole et rural.

Signalons que cette cérémonie a été rehaussée par la présence du Premier ministre, chef du gouvernement; des ministres de l'Economie forestière, du Tourisme et de l'environnement, des Affaires sociales et des Postes et télécommunications. Des diplomates et le maire de l'arrondissement 9, Djiri, étaient également de la partie.

Congo-Brazzaville

Calendrier des Diables rouges et des Congolais de la diaspora en Europe des 17, 18, 19 et 20 novembre

De retour en clubs, après la trêve internationale, les Diables rouges retrouvent les terrains domestiques. Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.