18 Octobre 2017

Maroc: Vers le renforcement de la coopération muséale entre le Maroc et la Grande-Bretagne

Le président de la Fondation nationale des musées (FNM) Mehdi Qotbi a tenu lundi à Londres des réunions avec les dirigeants des plus grandes institutions muséales britanniques sur les perspectives de coopération et d'échange entre les deux pays dans le domaine des musées.

Au "Victoria & Albert Museum", le grand musée des arts décoratifs londonien, M. Qotbi s'est entretenu avec Tristram Hunt, directeur de cette prestigieuse institution sur les possibilités d'asseoir un partenariat mutuellement bénéfique et d'organiser des expositions aussi bien au Maroc qu'en Angleterre sur l'histoire commune que partagent les deux Royaumes . Lors de cette réunion, qui s'est déroulée en présence notamment de l'ambassadeur du Maroc au Royaume-Uni Abdesselam Aboudrar et homologue britannique à Rabat Thomas Reilly, le Président de la FNM a souligné l'importance accordée par SM le Roi Mohammed VI à la promotion de la diplomatie culturelle et aux musées qui nourrissent les valeurs de tolérance, d'entente, d'ouverture, d'échange et de partage.

Il a, en outre, évoqué la richesse du patrimoine marocain mondialement reconnu et la diversité des thématiques de musées au Royaume, rappelant à cet égard les expositions organisées au Musée Mohammed VI d'art moderne et contemporain (MMVI) ainsi que les actions réalisées par la FNM et ses projets phares. Parmi ces derniers figurent notamment le Musée national de la céramique de Safi qui sera inauguré prochainement et la réouverture en décembre de Dar El Bacha et Dar si Saïd à Marrakech. Il a également fait savoir que le MMVI, qui a déjà accueilli une exposition dédiée au peintre espagnol Pablo Picasso, abritera du 31 octobre au 4 février 2018 l'exposition "De Goya à nos jours: regards sur la Collection Banco de España".

Cette collection, l'une des plus importantes d'art moderne et contemporain en Espagne, comprend les œuvres de Goya, Sorolla, Zuloaga, Saura, Tapiès, Chillida et Barceló. M. Qotbi a aussi visité le musée londonien Tate Modern, le temple de l'art moderne britannique, où il a tenu une réunion de travail avec le conservateur adjoint de cette institution artistique Vassilis Oikonomopoulos. Les discussions ont porté sur les champs de coopération entre Tate Modern et le MMVI ainsi que sur le partage d'expérience en matière de muséologie. La question de la formation aux métiers de la scénographie, la restauration ou encore la conservation a également été évoquée lors de cette rencontre qui a été une occasion pour M. Qotbi de mettre en exergue l'importance des expositions accueillies par le MMVI.

Depuis son ouverture en 2014, a-t-il ajouté, le MMVI a abrité plusieurs expositions d'art contemporain marocain, africain et international notamment celles de César, Giacometti... "Les actions menées par la FNM traduit la volonté Royale de faire profiter toutes les villes et les régions du Maroc de la valorisation de notre patrimoine. Ces actions ciblées visent à rendre les musées du Royaume plus accueillants, plus attractifs et respectant les normes de conservation et de préservation du patrimoine", a dit M. Qotbi à ses interlocuteurs britanniques qui ont accueilli favorablement ses projets de coopération.

Maroc

L'utilisation des monnaies virtuelles interdite au Maroc

La mise au point de l'Office des changes Plus »

Copyright © 2017 Libération. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.