17 Octobre 2017

Congo-Kinshasa: Grand Kasaï - MI-AMOR et Basokin en concert de paix et réconciliation à Showbuzz !

Une dizaine de groupes folkloriques du Grand Kasaï sont annoncés pour le spectacle historique et légendaire, ce samedi 21 octobre 2017, en la salle Showbuzz, à Kinshasa.

C'est un rendez-vous des grands et emblématiques leaders de la musique kasaienne qui vont se retrouver sur une même scène au cours d'un concert de paix et réconciliation à l'honneur du peuple du Grand Kasaï.

Sont attendus à cet événement : Mi-Amor et Basokin (Basongye de Kinshasa), Tandjolo, LUSOMBE (Batelela), Empereur Lelimba wa kuntshila et Bayuda du Congo (Baluba), la Reine de mutwashi Tshala Muana, Jean Gomer, Jean Goubald Kalala, Kadi Yoyo et tant d'autres. Tout d'abord, chacun va se produire avec son groupe sur le podium. Et, ensuite, ces stars vont tous se retrouver sur une même scène pour chanter l'hymne de la paix, qui est une composition signée Mamu nationale Tshala Muana.

D'après les organisateurs, cette soirée s'inscrit dans le cadre du retour de la paix dans cette partie du centre du pays, qui a été déchirée par les atrocités et actes terroristes de Kamuina Nsapu ainsi que des conflits entre les communautés. «Nous organisons cet événement pour signifier la réconciliation entre le peuple Kasaïen. Les autorités politico-administratives ont fait leur part, en pacifiant la région. C'est maintenant, notre tour, nous qui sommes culturels, de démonter à la face du monde que nous sommes tous un seul peuple qui forme le Grand Kasaï. Venez nombreux, l'unité artistique et culturelle dans la diversité avec vos stars préférées qui défendent la culture kasaienne à travers le monde», ont-ils soutenu.

Sur le plan technique et organisationnel, toutes les dispositions sont prises pour que les artistes se produisent dans les meilleures conditions et arrivent à bien satisfaire tout le monde. «Il y aura beaucoup des surprises sur le plan scénique avec vos différentes stars du folklore Kasaien. Donc, un rendez-vous à ne pas manquer, pour la première fois à Kinshasa», renseigne-t-on.

Pour sa part, le Pharaon Noir MI-AMOR ne jure que sur cet événement pour marquer son retour sur scène avec TG Basokin après plus de sep mois de repos. Le leader de la musique Songye qui a déjà repris les séances de répétitions, travaille d'arrache-pied pour offrir un spectacle à la hauteur du public. A la fois dansante et hypnotique, la musique songye entretient la solidarité et le développement économique de ses ressortissants et préserve l'éthique Songye.

Le succès du groupe Basokin se justifie du fait qu'il est ouvert à d'autres communautés du Grand Kasaï. Créé en 1982 par la diaspora des natifs du Kasaï Oriental, à Kinshasa, Basokin s'est imposé, avec le temps, parmi les meilleurs groupes «exilés» dans la capitale congolaise. Notons que les champions d'Afrique reviennent d'une tournée européenne qui les a permis de marquer leurs empreintes au Festival international d'Avignon en France.

Congo-Kinshasa

Les chancelleries occidentales présentes dans le pays montent au créneau

Les chancelleries occidentales présentes en RDC (UE, Etats-Unis, Suisse, Canada) se disent « vivement… Plus »

Copyright © 2017 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.