18 Octobre 2017

Madagascar: Assemblée nationale - La peste et l'insécurité évoquées

La deuxième session ordinaire du Parlement s'est ouverte hier à l'Assemblée nationale pour les 151 députés de Madagascar.

Selon la Constitution, la session sera principalement consacrée à l'adoption de la Loi de Finances Initiale de 2018. Ce qui n'empêchera pas les « Solombavam-bahoaka » d'examiner d'autres projets de loi que le gouvernement a déjà déposés. Jusqu'ici, on en a enregistré 12 à l'Assemblée nationale dont celui relatif au Planning familial qui suscitera certainement des vifs débats, étant donné que les parlementaires seraient amenés à se prononcer sur la légalisation de l'avortement.

Problèmes sociaux. Dans son discours d'ouverture d'hier, le président de la Chambre basse Jean Max Rakotomamonjy a touché mot à des problèmes sociaux auxquels sont actuellement confrontés les Malgaches dont la peste et l'insécurité. L'homme au perchoir a lancé un appel à la prise de responsabilité de tout un chacun. La session parlementaire va durer 60 jours au maximum.

Madagascar

300 maires de communes rurales s'associent pour interpeller l'Etat

Ne pas oublier les communes rurales de Madagascar. C'est le message que veulent lancer les maires ruraux de la Grande… Plus »

Copyright © 2017 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.